HockeyLNH

Reconstruction à prévoir

À l’image de plusieurs formations, les Rangers de New York se retrouvent en milieu de peloton, tout près d’une place pour les séries éliminatoires. Ils sont à quatre points des Hurricanes de la Caroline pour la dernière place disponible dans l’association de l’Est. Les récents déboires de l’équipe pourraient forcer la main du directeur général, Jeff Gorton.

Les Blueshirts connaissent un passage à vide avec trois victoires à leurs dix derniers matchs. Henrik Lundqvist n’est pas à son meilleur devant la cage des siens, pendant que l’attaque tarde à ouvrir la machine.

Le président de l’équipe, Glen Sather, en compagnie de Gorton, ont confirmé dernièrement sur les réseaux sociaux que les Rangers entreraient dans une phase de reconstruction. Le 26 février prochain, date limite des transactions, sera une journée importante pour les Rangers.

Par ce processus de reconstruction, l’organisation souhaite d’avantage miser sur de jeunes joueurs ; la nouvelle réalité de la Ligue Nationale. Les Rangers comptent sur plusieurs jeunes de talent, avec les Mika Zibanejad, J.T Miller et Pavel Buchnevich. Ajoutez à cette liste, le tout premier choix de l’équipe au dernier repêchage, Lias Andersson, qui pourrait se tailler un poste dès l’an prochain.

Avec cette vague de jeunesse, certains vétérans devront plier bagage. Rick Nash et Michael Grabner pourraient être les premiers à quitter la grosse pomme.

Nash, 33 ans, n’a plus la même touche offensive des dernières années. Sa meilleure saison remonte à 2014-2015, alors qu’il avait totalisé 69 points en 79 parties à sa troisième campagne dans l’uniforme des Rangers. Depuis, il cumule des saisons de 36 et 38 points.

Il n’en demeure pas moins que Nash peut servir de bon vétéran dans le vestiaire. Son expérience dans la ligue peut certainement aider une équipe qui cherche à faire un bon bout de chemin en séries éliminatoires.

Marqueur naturel, Michael Grabner semble avoir retrouvé son aplomb dans l’uniforme des Rangers. La même touche offensive qui lui avait permis d’être un choix de première ronde des Canucks de Vancouver en 2006. L’autrichien a inscrit 23 filets jusqu’à maintenant, quatre de moins de son sommet personnel de 27, enregistré la saison dernière. Sa vitesse cause bien des problèmes aux défensives adverses. Une équipe qui recherche de l’attaque à faible prix ne se tromperait pas avec Grabner.

Le capitaine sur le marché ?

Avec un processus de reconstruction, personne n’y échappe. Longtemps considéré intouchable, le capitaine des Rangers, Ryan McDonagh, pourrait se retrouver vers d’autres cieux.

Le journaliste du New York Post, Larry Brooks, avance que l’organisation userait de patience dans le cas de McDonagh. Ce dernier a encore une année à son contrat, qui prend échéance à la fin de la campagne 2018-2019.  Brooks suggère également que les Rangers pourraient transiger le défenseur au repêchage ou au courant de l’été.

Des équipes ont déjà montré de l’intérêt envers les services de McDonagh. Les Bruins de Boston et le Lightning de Tampa Bay seraient dans la course. Toutefois, les deux formations n’auraient déposé aucune offre aux Rangers pour le moment.

L’arrière de 28 ans trône au sommet de son équipe pour les points accumulés chez les défenseurs, avec 26 points.

Crédit photo : Thehockeywriters.com

Article précédent

Que faire avec Chucky ?

Article suivant

Une autre défaite du Canadien à l'étranger

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *