HockeyLNH

Le réveil d’Anze Kopitar et des Kings

Alors que le Slovène Anze Kopitar a connu une saison 2016-2017 très compliquée, il semble avoir retrouvé sa touche chez les Kings de Los Angeles cette année.

Il faut se rappeler que le capitaine des Kings venait tout juste d’entamer son contrat annuel de 10M$ et que la pression offensive était surtout sur ses épaules la saison dernière. Reconnu comme l’un des joueurs les plus complets de la LNH avec un trophée Selke en 2016, il a tenté de se consacrer à son jeu défensif l’an passé. Ce qui s’est avéré un désastre avec sa pire campagne en carrière de seulement 52 points en 76 rencontres. Un changement d’air était certainement nécessaire pour permettre au numéro 11 de revenir en force.

C’est ce qui s’est produit avec le congédiement de l’entraineur-chef Darryl Sutter pour le remplacer par John Stevens derrière le banc. Ce dernier a donc pris la décision de ramener les deux fidèles compagnons Anze Kopitar et Dustin Brown sur le même trio. Une étincelle qui nous rappelle leurs grandes années offensives. Le Slovène connait une saison incroyable avec déjà 34 points en 29 matchs, alors que Brown a récolté 24 points en 29 matchs.

Avec la blessure à long terme de Jeff Carter en début d’année, ces deux joueurs ont pris les choses en main. Ces meneurs dans le vestiaire ont ouvert le chemin à suivre aux plus jeunes joueurs et tout le monde a suivi la parade. Ce qui permet aux Kings de montrer une fiche de 18-8-3 pour se retrouver au premier rang de la division Pacifique avec 39 points. On rappelle que cette équipe n’a même pas participé aux séries éliminatoires la saison dernière.

On savait donc tous que Kopitar était le genre de joueur qui rebondirait rapidement, mais on ne se doutait pas qu’il allait récolter plus d’un point par rencontre. Avec tout ça, il a atteint le plateau des 500 assistances en carrière, hier soir, pour un total de 770 points en 869 matchs. Il demeure encore loin de la marque de Marcel Dionne avec 1307 points chez les Kings, mais le centre de 30 ans pourrait battre plusieurs marques d’équipe s’il poursuit sur sa lancée. Capitaine Kopitar a mené ses coéquipiers à deux conquêtes de la coupe Stanley en 2012 et 2014, alors que Dionne n’a jamais remporté de championnat. Ce qui nous permet de déjà considérer Kopitar comme une icône des Kings de Los Angeles.

Crédit photo : nhl.com

Article précédent

Alvin Kamara, la recrue de l'année ?

Article suivant

Artturi Lehkonen de retour sur la patinoire

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *