HockeyLNH

Surprise de l’Avalanche au premier tour ?

Après une saison de rêve, les Flames de Calgary sont de retour en séries après une disette de 2 ans et ils retrouveront l’Avalanche du Colorado au premier tour. L’équipe albertaine a remporté les trois duels entre les deux équipes cette saison et voudra connaître un meilleur sort qu’en 2017, alors qu’elle avait été balayé par les Ducks d’Anaheim en 4 rencontres.

Avec seulement 1 défaite en temps réglementaire à ses 10 derniers matchs, l’Avalanche arrive gonflé à bloc pour débuter le tournoi printanier. L’équipe qui en sera à une deuxième présence en 2 ans voudra imiter les Kings de Los Angeles en 2012 qui ont remporté la coupe Stanley après avoir terminé au huitième rang dans l’Ouest. Qui remportera la série ?

Difficile de ne pas miser sur les Flames qui comptent sur une attaque explosive avec la présence de Johnny Gaudreau, lui qui a récolté 99 points cette saison. Johnny Hockey est un fabricant de jeu, il est excellent pour alimenter et repérer ses coéquipiers sur la patinoire. Calgary est la seule équipe avec cinq marqueurs de plus de 70 points (sommet dans la LNH), en plus d’avoir terminé au deuxième rang pour le nombre de buts marqués dans la ligue avec 289. L’attaque peut provenir de partout chez les Flames, une équipe qui a beaucoup de profondeur avec l’acquisition d’Elias Lindholm des Hurricanes de la Caroline, lui qui a connu la meilleure saison de sa carrière à sa première année en Alberta. Le défenseur Mark Giordano aura la lourde tâche de contenir les gros canons de l’Avalanche. Reconnu pour son jeu complet avec 74 points, il sera un candidat pour remporter le trophée Norris cette année.

Le point d’interrogation est devant le filet du côté de Calgary et qui sera le partant pour le match #1 ce soir ? La décision logique pour l’entraîneur-chef Bill Peters serait de faire confiance à son vétéran Mike Smith. Il a de l’expérience en séries éliminatoires avec 16 matchs à son actif, maintenant une moyenne de but alloué de 1.99 et un pourcentage d’efficacité de ,944%. Cependant, leur jeune gardien de but David Rittich s’est vu accorder plus de responsabilités cette saison. Celui qui bataillait pour la place de réserviste l’an passé en compagnie de Jon Gillies a répondu aux attentes en 2019 en tant que #1 avec 27 victoires en 42 rencontres.

Du côté de l’Avalanche, la situation est complètement différente, alors que la production offensive est portée par Nathan MacKinnon. Il a été excellent lors de ses deux premières présences en séries avec 16 points en 13 rencontres. Colorado pourra compter sur le retour au jeu de l’attaquant Mikko Rantanen à l’écart du jeu depuis le 21 mars dernier, lui qui a connu sa meilleure campagne offensive avec 82 points. Le Finlandais retrouvera ses coéquipiers Gabriel Landeskog et MacKinnon qui ont fait la pluie et le beau temps avec 41% de la production offensive de l’Avalanche cette année. En son absence, Alexander Kerfoot a connu du succès sur le premier trio avec 8 points en autant de rencontres, mais aura-t-il le même impact sur la deuxième ou troisième ligne ?

Colorado est très solide devant le filet avec les performances de Philipp Grubauer, lui qui est sorti de l’ombre à Washington pour devenir un gardien de but de premier plan avec l’Avalanche. Il a pris les rênes comme partant devant Semyon Varlamov lors des deux derniers mois du calendrier régulier, maintenant une fiche de 9-2-2 et un pourcentage d’efficacité de ,956%. Il est présentement invaincu avec 7 victoires consécutives.

Ma prédiction : 

Ce sera très serré pour un premier affrontement dans l’histoire entre ces deux franchises en séries éliminatoires. Le manque d’expérience pour le moins de matchs disputés au total, parmi les 16 équipes dans le tournoi printanier avec 287, pourrait avoir un impact dans ce duel. Le vétéran James Neal devra élever son jeu d’un cran, lui qui excelle normalement en séries avec 55 points, mais il n’a pas connu ses meilleurs moments à Calgary cette année. Son contrat qui pèse lourd dans la balance. L’Avalanche a ce qu’il faut pour tenir tête à l’attaque des Flames et avec le brio de Grubauer dans les buts, Colorado pourrait bien causer une surprise et remporter la série en six matchs.

Crédit photo: nhl.com

Écrit par: Tristan Côté

Article précédent

Les Alouettes auraient été vendus

Article suivant

Nikita Gusev rejoindrait les Golden Knights pour les séries

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *