HockeyLNH

Trophée Hart : Hall, MacKinnon et Giroux parmi les favoris

La saison régulière 2017-2018 de la Ligue nationale de hockey (LNH) est maintenant derrière nous : il est temps d’évaluer les joueurs qui sont les plus méritants pour les trophées individuels remis par la LNH. Nous allons commencer par le trophée Hart, remis annuellement au joueur le plus utile à son équipe lors de la saison régulière.

L’an dernier, Connor McDavid a devancé Sidney Crosby et Sergei Bobrovsky. Par contre, cette saison, on devrait voir trois nouveaux candidats se disputer cet honneur et la course s’annonce serrée. Taylor Hall, Nathan MacKinnon, Claude Giroux, Anze Kopitar et Connor McDavid ont eu un impact significatif pour leur club respectif.

À sa deuxième campagne au New Jersey, Taylor Hall a explosé et il a offert du hockey de haut niveau en récoltant 39 buts pour 93 points en 76 parties. 13 de ses 39 buts ont été faits en avantage numérique et il a terminé la saison avec 7 buts gagnants. Il est l’une des raisons principales pourquoi sa formation est en séries éliminatoires. Grâce à ses performances, les Devils atteignent les séries pour la première fois depuis 2012. Du côté de Hall, il s’agit de sa première participation aux séries de la coupe Stanley à sa huitième saison dans la LNH. L’ailier gauche de 26 ans sera à surveiller lors de la première ronde et le Lightning de Tampa Bay ne doit pas prendre à la légère les surprenants Devils du New Jersey. La dernière coupe Stanley des Devils remonte à 2003.

Malgré une blessure qui l’a contraint à disputer 74 parties, Nathan MacKinnon a joué de loin sa meilleure saison en carrière avec 39 buts et 97 points qui font de lui un sérieux candidat au trophée Hart. Ce n’est pas compliqué, sans lui, l’Avalanche du Colorado n’aurait pas réussi à se qualifier pour la danse printanière. L’Avalanche a fait les séries en devançant les Blues de Saint Louis d’un seul point au classement. C’est en partie grâce aux 12 buts gagnants de MacKinnon que son équipe s’est qualifiée pour les séries éliminatoires. Lors de sa blessure, l’Avalanche a eu une fiche de 4-4-0 lors des huit parties qu’il a ratées en raison d’une blessure à une épaule. Avant cette saison, sa meilleure récolte était de 63 points en 2013-2014, lors de sa campagne recrue. À seulement 22 ans, disputant déjà une cinquième saison dans la LNH, il fait désormais partie de l’élite de la ligue avec les Connor McDavid, Sidney Crosby et Auston Matthews.

Claude Giroux doit faire partie des discussions pour le trophée Hart cette année. Il a aidé son équipe à se qualifier pour les séries lors des dernières parties de la campagne. À 30 ans, il a connu sa meilleure saison de sa carrière avec 102 points, dont 68 passes, à égalité au premier rang dans la LNH pour les assistances avec Blake Wheeler des Jets de Winnipeg. C’est une progression fulgurante par rapport à l’an dernier, où il avait récolté 58 points, dont 14 buts. Il a terminé à six points du premier pointeur, Connor McDavid. Claude Giroux a déjà été finaliste pour ce trophée lors de la saison 2013-2014, où il avait récolté 86 points en 82 parties. Sidney Crosby avait remporté cet honneur.

Un débat persiste sur le trophée Hart. Est-ce que la course doit se faire autour de joueurs qui ont atteint les séries éliminatoires ou si un joueur, dont son équipe ne s’est pas qualifiée pour le tournoi printanier, peut être considéré pour cet honneur? C’est une question à laquelle les décideurs devront se pencher puisque je crois que Connor McDavid (108 points) le mérite autant que ces joueurs mentionnés ci-haut.

Crédit photo : USA Today Sports

Article précédent

Un duel complètement inégal pour les Devils

Article suivant

Brendan Gallagher fait preuve de générosité

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *