HockeyLNH

Un exemple de persévérance

Pour certains, le chemin vers la Ligue Nationale est déjà tracé d’avance. D’autres doivent surmonter obstacles et barrières pour atteindre la grande ligue. L’attaquant du Lightning de Tampa Bay, Yanni Gourde, fait parti de cette deuxième catégorie.

Âgé de 26 ans, le québécois originaire de St-Narcisse a officiellement fait ses débuts avec le grand club cette saison. Le parcours de Gourde n’aura pas été facile dans les dernières années.

Le québécois a joué tout son hockey junior avec les Tigres de Victoriaville, à l’époque, sous les ordres de Yanick Jean. Il a connu sa meilleure saison en 2011-2012, sa dernière dans l’uniforme des Tigres, terminant en tête de liste des pointeurs de la LHJMQ avec 124 points (37b-87p).

Entre temps, les Sharks de San Jose s’étaient montrés intéresser aux services de l’attaquant québécois, l’envoyant dans la Ligue Américaine. Voyant ses statistiques à la baisse, les Sharks ont rétrogradé Gourde dans la East Coast Ligue.

En 2013-2014, alors dans l’uniforme des Wings de Kalamazoo, Gourde a retrouvé sa touche offensive, enregistrant plus d’un point par match. Ses performances ont forcé la main des Sharks à lui octroyer une promotion et revenir dans la Ligue Américaine, terminant ainsi la saison avec les Sharks de Worchester. En 25 rencontres avec le club-école de San Jose, il enfila 24 points.

Un nouveau vent

Malgré de  bonnes performances, les Sharks n’ont pas renouvelé le contrat de Gourde, laissant le québécois libre comme l’air.

L’appel est venu rapidement d’une autre formation bien installée au soleil, le Lightning de Tampa Bay.

À l’image de toute carrière, Gourde a dû démontrer son valoir-faire avant d’obtenir sa réelle chance. Il a passé trois saisons complètes avec le Crunch de Syracuse dans la Ligue Américaine, récoltant notamment 57 points en 2014-2015.

Un lueur d’espoir transperça les horizons la saison dernière. Fort d’une récolte de 48 points en 56 rencontres avec le Crunch, Gourde a reçu le fameux appel, invitant ce dernier à rejoindre le grand club. Il a conclu la saison 2016-2017 avec le Lightning, montrant des signes encourageants.

Nomination au Calder ?

À sa première année dans le circuit Bettman, Yanni Gourde représente l’une des plus belles surprises de la saison 2017-2018. Déjà dans un club bien garni, le québécois a prouvé à maintes reprises pourquoi il mérite sa place sur le deuxième trio en compagnie de Brayden Point et Tyler Johnson.

En 78 parties, Gourde totalise 24 buts et 37 mentions d’assistance, bon pour 61 points. Il pourrait, dans les prochains jours, inscrire son nom dans le livre des records de la concession. Le québécois est à un seul point de Brad Richards, au premier rang des meilleurs pointeurs recrues dans l’histoire du Lightning, record établi lors de la campagne 2000-2001.

Avec ses récentes performances, le nom de Yanni Gourde revient souvent dans les discussions pour l’obtention du trophée Calder. Il livrera une chaude lutte à l’attaquant des Islanders de New York, Matthew Barzal et à Clayton Keller des Coyotes de l’Arizona.

Crédit photo : NHL.com

Article précédent

La retraite a sonné pour les jumeaux Sedin

Article suivant

Chris Terry, rare point positif du Rocket cette saison

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *