ArmadaHockeyHockey JuniorLHJMQ

Un match à oublier pour les hommes de Bruce Richardson

BOISBRIAND | La jeunesse de l’alignement des Laurentides n’aura pas fait le poids face aux Voltigeurs de Drummondville en s’inclinant par la marque de 12 à 1, vendredi soir, au Centre d’excellence Sports Rousseau de Boisbriand. Ce cuisant revers est le sixième revers de suite de l’Armada face à puissance de Drummondville en autant de rencontres.

La partie du vendredi soir était spéciale pour l’organisation de l’Armada de Blainville-Boisbriand avec la présentation du Match du 50e de la LHJMQ.

Pour l’occasion, il y avait de la grande visite au Centre d’excellence Sports Rousseau avec, comme invité, le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec Gilles Courteau.

La tâche ne s’annonçait pas facile pour la troupe de Bruce Richardson qui devait se frotter aux Voltigeurs de Drummondville, dans ce qui représentait le retour de Rémy Anglehart au domicile de l’Armada, lui qui a quitté au cours de la dernière période des transactions.

Il s’agissait également d’un match à saveur de retrouvailles pour Benjamin Corbeil et Alec Reid qui disputaient un premier match face à leurs anciens coéquipiers des Voltigeurs.

Les hommes de Steve Hartley ne tardent pas pour imposer leur style de jeu, et ce sont d’ailleurs eux qui vont s’inscrire au pointage en premier.

C’est par le bâton de Dawson Mercer que les Voltigeurs marquent le premier but de la rencontre, en s’emparant d’un disque laissé vacant devant Brendan Cregan et ainsi inscrire son 23e de la présente campagne.

L’Armada n’a pas dit son dernier mot et assure la riposte rapidement lors de ce premier tiers de jeu et c’est le capitaine qui se charge du boulot.

Le numéro 22 de la Flotte nivelle la marque en déjouant le gardien Olivier Rodrigue dans la lucarne pour inscrire du même coup son 14e filet de la saison.

L’égalité persiste jusqu’en toute fin d’engagement, alors que l’attaquant Xavier Simoneau trompe la vigilance de Brendan Cregan d’un tir des poignets des ligues majeures.

Les vingt premières minutes de jeu n’auront été que les seules satisfaisantes pour l’équipe des Laurentides qui s’est rapidement écroulé en deuxième en accordant quatre buts durant la période médiane.

Joe Veleno (24e), Desruisseaux (18e), Koltygin (16e) et Xavier Simoneau avec son deuxième de la rencontre ont tous déjoué le gardien Brendan Cregan qui a cédé sa place à Samuel Boileau, à la suite du sixième filet des Voltigeurs de Drummondville.

La troisième n’a guère été mieux pour la Flotte qui a alloué six filets pour conclure la rencontre avec un cuisant revers de 12 à 1.

Lauzon avec trois buts, Anglehart avec deux et Nicolas Guay ont tous été en mesure de déjouer le portier de la Flotte Samuel Boileau, qui ne pouvait malheureusement rien devant les tirs de ses adversaires.

Même patinoire, différent vestiaire pour Rémy Anglehart

Après avoir revêtit l’uniforme noir et blanc pendant plus de trois saisons, la patinoire du Centre d’excellence Sports Rousseau attendait Anglehart en ce vendredi, mais cette fois-ci dans un autre uniforme que celui de l’Armada, un sentiment étrange pour la nouvelle proie des Voltigeurs.

« Oui c’est certain c’est étrange, ça fait juste une semaine. Je suis content des résultats qu’on a eu, c’est sûr que c’est plate pour l’Armada, mais on a une bonne équipe pour remporter les matchs et c’est ce qui arrive. »

Bien qu’il retire que du positif de son passage dans les Laurentides, le numéro 26 des Voltigeurs est fébrile à l’idée de se joindre à la formation pilotée par Steve Hartley et veut laisser sa marque au sein de la puissante attaque de Drummondville.

« Quand tu tombes dans une équipe qui va pour la coupe, c’est le fun, il n’y a aucun meilleur feeling que ça. »

Après avoir terminé la joute avec deux filets, l’attaquant est demeuré réaliste en parlant de l’importance qu’il pourra amener via son leadership et son côté plus défensif.

« Je vais amener mon expérience, ça fait deux ans que je me rends loin en séries, même en finale, je vais amener mon côté défensif, mon côté éthique de travail. »

Entrée en matière pour Abraham et Reid avec l’Armada

Réclamé par le directeur général de l’Armada en provenance des Foreurs de Val-d’Or, Frédéric Abraham disputait une première rencontre sous la bannière de sa nouvelle équipe.

Pour l’occasion, le joueur de 18 ans natif de Longueuil évoluait sur un premier trio avec l’ancien des Cataractes de Shawinigan Antoine Demers et du capitaine Alexander Katerinakis.

Pour sa part, Alec Reid en était également à sa première joute avec sa nouvelle formation, quelques jours après avoir été acquis des Voltigeurs de Drummondville en retour d’un choix de 10e ronde au prochain repêchage.

Originaire de Mercier, le jeune attaquant a été expulsé à la suite d’un violent coup à la tête de Cédric Desruisseaux, coup que l’entraîneur des Voltigeurs n’a vraiment pas apprécié.

« Quand le pointage est de 6-1 et que tu essayes d’arracher des têtes, ça n’a pas sa place dans le hockey d’aujourd’hui. »

De l’intensité à son maximum

Ce que l’on va retenir de ce match entre deux rivaux qui ne s’aiment pas est l’engueulade entre Bruce Richardson et Steve Hartley en troisième période, à la suite d’un temps d’arrêt des visiteurs qui allaient bénéficier d’un 5 contre 3 pour deux minutes.

L’entraîneur de l’Armada n’avait pas sa langue dans sa poche après la rencontre, à la suite de ce cuisant revers.

« Quand tu mènes 12 à 1, occupe-toi de ton club, je vais m’occuper du mien. Je les trouve pas mal cocky pour une équipe qui ont pas encore gagné rien. »

Prochain match

L’Armada prendra la direction de Sherbrooke pour y affronter le Phoenix de Sherbrooke dimanche après-midi.

La rencontre débutera à 15h00 et sera la première de trois sur la route pour les hommes de Bruce Richardson.

Crédit photo : Antoine Meunier

Article précédent

Un retour à Los Angeles pour Russell Martin

Article suivant

Un duel de vétérans au menu

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *