HockeyJoueurs autonomesLNHNon classé

Direction KHL pour un agent libre convoité

Il y a près d’un mois, les camps d’entraînement débutaient à travers la Ligue nationale de hockey (LNH). Il s’agissait du moment idéal offert aux joueurs afin se tailler une place au sein de l’alignement de leur formation respective. Certains joueurs n’avaient aucune inquiétude; leur poste était garanti. D’autres joueurs, tels que des employés de soutien, des jeunes récemment repêchés ou des joueurs réguliers de la Ligue américaine de hockey(LAH) devaient se démener afin d’espérer jouer la saison 2018-2019 au sein de la LNH. Il y a également ces joueurs qui sont en mode attente, autrement dit, qui n’ont pas signé de contrat en vue de la prochaine saison pendant la saison morte. C’était le cas de Nick Shore, joueur autonome sans compensation.

En septembre dernier, quelques sources tels que The Athletic ou Le Journal de Montréal rapportaient que Shore suscitait l’intérêt à travers la LNH et qu’il allait même s’entendre avec l’une des 31 équipes avant le début de la saison régulière. Ces rumeurs auraient bel et bien pu s’avérer. Shore est un joueur de profondeur de qualité capable de produire offensivement à l’occasion.

 

Or, Nick Shore s’est entendu avec le Metallurg de Magnitogorsk, dans la KHL, vendredi.  Ce n’est qu’après avoir disputé quatre saisons dans le circuit Bettman que Shore a pris la décision de s’exiler en Europe. En 236 parties dans la LNH, le joueur de centre aura amassé 53 points.

 

Repêché au troisième tour par les Kings lors du repêchage de la LNH de 2011, Shore a pris part à 106 duels chez les mineurs avant d’être un joueur régulier dans le circuit Bettman. Il aura joué avec les Kings jusqu’à tout récemment. Le 13 février dernier, l’attaquant passait des Kings aux Sénateurs dans une transaction où Marian Gaborik pliait également bagage pour Ottawa. Après n’avoir joué que six joutes avec les Sens, Shore a été échangé aux Flames en retour d’un choix de septième ronde en 2019.

Son séjour à Calgary fut de courte durée puisque les Flames ne lui ont pas offert d’offre qualificative après la dernière saison.

 

À Magnitogorsk, Nick Shore ira rejoindre Wojtek Wolski, ancien joueur de la LNH.

 

Facebook/Twitter : @StevenMcAHockey

 

Article précédent

Un record de Orr et Gretzky battu par les Maple Leafs

Article suivant

Soirée d'ouverture 2.0 pour le Canadien ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *