LHJMQ

La série de l’année ?

Tous les amateurs de hockey seront unanimes, les séries éliminatoires est le meilleur hockey. L’ambiance est différente, les partisans sont plus bruyants et l’intensité monte d’un cran à chaque mise en jeu.

Le tournoi printanier de la LHJMQ, après seulement une ronde, a permis de voir cette tendance. Le duel entre les Tigres de Victoriaville et les Voltigeurs de Drummondville en deuxième ronde risque d’être explosif.

Historiquement, les deux villes se disputent le titre de la meilleure poutine. En dehors de l’aspect culinaire, les joueurs des deux équipes ne se laissent aucun cadeau sur la patinoire.

Sur papier, les Tigres et les Voltigeurs sont deux équipes qui se ressemblent beaucoup. Un bon gardien de but devant le filet, des défenseurs offensifs et une attaque à tout casser. Le point tournant pourrait être derrière le banc. Dominique Ducharme, par son expérience, a une longueur d’avance sur Louis Robitaille.

En lever de rideau, les Tigres se mesuraient aux Olympiques de Gatineau. Vitalii Abramov s’est amusé contre son ancienne équipe, accumulant onze points en cinq parties. Son trio, complété par Ivan Kosorenkov et Maxime Comtois, totalise jusqu’à maintenant, 24 points depuis le début des séries.

À l’inverse, les Voltigeurs seront contents de rester au Québec pour la prochaine ronde. La troupe de Dominique Ducharme a fait la navette entre Drummondville et le Cape-Breton en huitième de finale.

Les Voltigeurs et les Screaming Eagles ont offert un marathon aux partisans réunis au Centre Marcel Dionne lors du deuxième match de la série. La 3e période de prolongation aura été nécessaire, accumulant tout près cinq heures de jeu.

Au bout du compte, Drummondville a remporté la palme en cinq rencontres.

Un duel de gardien

Cette série entre les Tigres et les Voltigeurs va raviver la rivalité entre ses deux rivaux. On connait déjà la force de frappe des deux équipes, terminant chacune dans le top 5 pour les buts marqués, avec en tête de liste, Drummondville. L’attaque des Voltigeurs a généré 277 filets cette saison, comparativement à 270 pour celle des Tigres.

Olivier Rodrigue (DRU) et Étienne Montpetit (VIC) verront beaucoup de rondelles et devront rester alertes.

Montpetit a déjà prouvé dans le passé, avec les Foreurs de Val d’Or, qu’il était en mesure de gérer la pression. Il avait, à lui seul, éliminé les Cataractes de Shawinigan l’année passée. En deuxième ronde, il avait été bombardé de tous bords et tous côtés contre les Sea Dogs de St-Jean, réalisant au passage, une performance de 66 arrêts.

À sa deuxième saison avec les Voltigeurs, Olivier Rodrigue a littéralement éclos cette année, terminant la saison régulière parmi les meilleurs, et ce, à l’âge de 17 ans. Accessible au repêchage de la Ligue Nationale, le jeune portier est au deuxième rang pour les gardiens nord-américains. Selon ses performances en séries, il pourrait ravir le premier rang à Alexis Gravel, des Mooseheads d’Halifax.

Le coup d’envoi de cette série se tiendra vendredi soir, au domicile des Voltigeurs.

Crédit photo : voltigeurs.ca

Article précédent

Une première pour le Phoenix !

Article suivant

Tom Kostopoulos annonce sa retraite

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *