ArmadaHockeyLHJMQ

L’Armada au pied du mur

Jean-Philippe Doucet | @JP_Doucet1

BOISBRIAND | Mené par Samuel Poulin, le premier trio du Phoenix ne laisse aucune chance à l’Armada en guidant les siens vers une victoire de 6 à 2 aux mains de l’Armada, mercredi soir au Centre d’excellence Sports Rousseau. Les hommes de Bruce Richardson sont maintenant au pied du mur, eux qui tirent de l’arrière 3 à 1 dans la série et ils feront face à l’élimination vendredi soir.

Quelques heures après s’être incliné devant le Phoenix lors de la présentation du 3e duel de la série, les hommes de Bruce Richardson se devaient de remporter le match numéro 4.

Pour y arriver, la troupe des Laurentides devait garder à l’œil le premier trio du Phoenix, qui produit à plein régime depuis le début du tournoi printanier.

La ligne composée de Samuel Poulin, Félix Robert et Alex-Olivier Voyer a récolté pas moins de 17 points en trois rencontres, dont 7 filets pour la formation sherbrookoise.

Samuel Poulin est le plus productif des trois en ayant fait scintiller la lumière rouge à cinq reprises, ce qui le classe au premier rang de la ligue.

Une entrée en matière remarquée pour le 1er trio du Phoenix

En aucun cas, le Phoenix voulait revenir à Sherbrooke avec une série égale et les gros canons des visiteurs ne perdent pas de temps pour s’illustrer.

Après moins de cinq minutes d’écroulé au cadran, Félix Robert et Alex-Olivier Voyer sont complices du premier but de Ryan DaSilva lors des séries, le tout devant ses anciens partisans. La marque était donc de 1 à 0 pour Sherbrooke à ce moment.

Les hommes de Stéphane Julien ne s’arrêtent pas là et vont chercher le deuxième but, au milieu du premier tiers par l’entremise de Félix Robert.

Le joueur natif de Lac-Mégantic accepte le disque en provenance de Samuel Poulin dans l’enclave pour refiler la rondelle derrière Brendan Cregan d’un bon tir du revers. Sur la séquence qui doublait l’avance des visiteurs, Alex-Olivier Voyer obtient sa deuxième mention d’aide de la partie, sa sixième depuis le début de l’après-saison.

Le reste des 20 minutes est nettement à l’avantage du Phoenix, comme le témoigne les 16 tirs dirigés vers Cregan contre seulement 8 en direction du filet de Dakota Lund-Cornish.

La domination du Phoenix ne faisait que commencer

Nous étions en mesure de s’attendre à une bien meilleure opposition des hommes de Bruce Richardson en 2e, mais celle-ci n’est jamais venue.

L’Armada en a vu de toutes les couleurs et c’est encore une fois le premier trio du Phoenix qui a sonné la charge avec le premier des séries pour Alex-Olivier Voyer.

Le numéro 19 a marqué son premier but de la série en acceptant la remise de Samuel Poulin pour tripler l’avance des siens. Il s’agissait du 3e point de Voyer et du 7e point du premier trio sherbrookois.

Les oiseaux n’ont pas appuyé sur le frein et ont fait mal à l’Armada avec deux autres buts lors de la période médiane, dont le 2e des présentes séries de la recrue Patrick Guay.

Ce dernier a déjoué son ancien compatriote en deuxième moitié d’engagement pour venir jeter une douche d’eau froide à un Armada en quête de conviction, malgré un filet de Jasper Rannisto qui réduisait l’écart à trois buts.

« Aujourd’hui, il est allé chercher un gros but, un bon moment en 2e période, mais ça reste des jeunes. C’est un gars de caractère et il va bien se débrouiller. », a lancé le pilote du Phoenix à l’endroit du dernier choix de première ronde au repêchage de juin dernier.

Zachary Roy a réduit l’écart en troisième, avec son premier des présentes séries, mais ce but arrivait trop peu trop tard pour la Flotte qui s’incline par la marque de 6 à 2, après un filet désert en fin de rencontre de Taro Jentzsch.

Une pente abrupte à remonter pour la Flotte

La montagne sera difficile à remonter pour l’Armada avec un retard de 1-3 dans cette série. Cependant, l’entraîneur-chef de l’équipe croît toujours que sa formation peut créer la surprise de ce premier tour.

« J’ai toujours été un gars qui s’est battu pour être où je suis aujourd’hui, que ce soit comme joueur ou comme coach et ce n’est pas demain que je vais abandonner. Ils ont tellement progressé depuis Noël, je ne les laisserai pas tomber. » -Bruce Richardson

Avec un tel retard dans la série, plusieurs pourraient se demander comment l’ambiance est dans le vestiaire de la formation des Basses Laurentides, pour Bruce Richardson, il n’y a pas de doutes qu’on y croit.

« Si tu n’y crois pas, tu es dans le mauvais sport. Moi je peux te le dire, je pense qu’ils y croient beaucoup, mais c’est certain qu’on a un job à faire comme coach, parce qu’on est tellement jeune. » -Bruce Richardson

Prochain match

L’Armada tentera d’éviter l’élimination en prenant la direction de Sherbrooke pour la joute du vendredi soir entre les deux formations.

Crédit photo : Sébastien Gervais

Article précédent

Paul Byron s'absentera face aux Blue Jackets

Article suivant

Andrew Shaw est finaliste au Bill-Masterton

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *