Lutte

Un nouveau vent !

Se remettant du week-end de SummerSlam, la WWE peut prendre le temps de créer de nouvelles histoires. L’édition de Monday Night Raw hier soir présentée à Memphis ne fait pas exception. Mention honorable à l’endroit de la WWE d’avoir laissé le commentateur Booker T retourner auprès de sa famille à Houston après le passage de l’ouragan Harvey. Et quoi de mieux que de ramener Jerry The King Lawler, originaire de Memphis, pour le remplacer.

La jalousie va-t-elle s’installer ?

Le show commence avec The Miz au milieu du ring, s’apprêtant à délivrer ses commentaires. Le champion intercontinental est visiblement irrité de la situation de ne pas avoir défendu son titre à SummerSlam. Avant même de placer un mot, il est interrompu par le directeur général, Kurt Angle. Ce dernier propose une bataille royale de 15 lutteurs peut déterminer l’aspirant numéro un pour la ceinture blanche. Parmi les grosses pointures, on retrouvait le Miztourage, Big Show, qui s’est rasé la barbe, The Hardy Boyz, Finn Balor , Gallows et Anderson ainsi que Jason Jordan. Une bataille royale quelque brouillonne, mais plusieurs éléments en ressortent. Est-ce Balor va reformer le Balor Club avec Luke Gallows et Karl Andrson ? Les trois hommes ont travaillé de pair lors de cette bataille. Avant toute chose, il devrait poursuivre sa rivalité avec Bray Wyatt, qui s’est mêlé de la partie en éliminant Balor alors qu’il ne participait pas à la bataille royale. Autre élément, est-ce que l’expérience Jason Jordan est terminée ? Quelle est la suite des choses pour le fils d’Angle ? Finalement, est-ce que la jalousie aura raison des Hardy Boyz ? Jeff Hardy était le seul homme restant dans le ring, méritant ainsi un combat de championnat pour le titre intercontinental la semaine prochaine. Est-ce que Matt Hardy sera jaloux du traitement donné à son frère ? Est-ce qu’on va finalement voir Woken Matt Hardy ?

Nouvelle division pour Amore

S’agit-il d’une punition pour The Certified G ? Enzo Amore s’attire énormément de critiques derrière le rideau, se plaçant ainsi dans une position vulnérable. Amore est maintenant un membre de la division des Cruiserweights après avoir interrompu le champion Neville la semaine derrière à 205Live.  Cependant, Amore n’a clairement pas les mêmes habiletés que les autres lutteurs de la division… Son combat hier soir contre Noam Dar laissait beaucoup à désirer… Enzo profite d’un traitement de faveur au dépend des autres lutteurs qui doivent sans cesse se démarquer pour avoir un petit peu de temps d’antenne. Comment se fait-il que des gars comme Cedric Alexander ou Gran Metalik n’ont toujours pas eu la chance de se faire valoir ?

Suplex City B***h !

Que de plaisir d’entendre les promos de Paul Heyman ! L’Advocate de Brock Lesnar est un pur délice pour les oreilles. Évidemment, Heyman est revenu sur les événements de SummerSlam et de la semaine passée. Personne dans l’histoire de la WWE n’a autant malmené Brock Lesnar que Braun Strowman. The Monster Among Men écrase littéralement tout son passage et Lesnar ne fait pas exception. Pour une rare fois, on voyait de la détresse dans les yeux d’Heyman. Il sait très bien que Strowman représente un défi colossal pour son client. Lesnar a profité du moment pour soutirer le micro des mains d’Heyman pour prononcer trois petits mots : Suplex City B***h !

J’ai déjà hâte à No Mercy !

Ce n’est que le commencement

Seth Rollins et Dean Ambrose, après plusieurs tentatives, ont finalement réussi à s’entendre et recréer la belle époque SHIELD des dernières années. Manque juste Roman Reigns pour compléter le décor, mais j’imagine que le temps va bien faire les choses, du moins, j’espère ! Rollins et Ambrose ont remporté les ceintures de champions par équipe en défaisant Sheamus et Cesaro à SummerSlam. Les deux équipes semblent s’enligner pour une longue rivalité. Les quatre hommes étaient en action hier : Cesaro vs Rollins ; Sheamus vs Ambrose. Chaque combat proposait des éléments intéressants, laissant place à une panoplie d’événements pour l’évolution de l’histoire. En espérant que la WWE joue bien ses cartes pour ne pas que l’histoire devienne redondante, c’est à dire de les voir s’affronter chaque semaine. Le combat revanche pour les ceintures devrait avoir lieu à No Mercy.

Qui a commencé la révolution ?

Dans chaque édition de Monday Night Raw, il a toujours la pause pipi… Malheureusement hier, même si la WWE tente bien que mal de pousser Emma, son combat hier était la pause pipi… Je ne comprends pas l’histoire derrière pourquoi Emma et Mickie James s’obstinent à savoir qui a commencé The Women Revolution ? En quoi cette histoire peut aider les deux lutteuses ? Au moins, Emma a récolté la victoire. Et je n’ai pas du tout aimé sa nouvelle chanson d’entrée…

Du PUR génie !

Probablement le moment que tout le monde attendait, la confrontation entre Roman Reigns et John Cena. L’animosité était à son comble au moment de signer le contrat. Reigns et Cena se sont échangés insulte par-dessus insulte par-dessus insulte, sans oublier une part de vérité ! Reigns a accusé Cena d’enterrer les jeunes talents de la WWE et de n’être qu’un part-timer qui pense plus à sa carrière à Hollywood. Cena a révoqué en comparant Reigns à une version corporative de lui-même, sans toutefois être capable d’élever les standards. C’était un pur délice de voir les deux hommes s’attaquer autant l’un à l’autre. Notons par contre l’amélioration de Reigns au micro. À un certain point dans sa promo, il semble avoir oublié son texte et Cena ne s’est pas gêné pour lui rappeler, franchissant ainsi le fameux quatrième mur. L’incident semble avoir fouetté The Big Guy qui est revenu en force en délivrant une solide promo par la suite. Le tout a été gâché par l’intervention de Gallows et Anderson. Pourquoi ? La tension était à son comble, bâtissant ainsi le combat pour No Mercy. Sans parler du combat par équipe qui s’en est suivi…

The Goddess retrouve son précieux

Je tiens à lever mon chapeau à la WWE ! Je m’attendais à ce que la confrontation entre Reigns et Cena soit le main-event, et bien non ! Sasha Banks et Alexa Bliss ont obtenu cet honneur. C’est un grand pas dans la bonne direction afin de mousser la division féminine. D’autant plus que la WWE débutait officiellement hier soir, The Mae Young Classic, un tournoi par élimination impliquant 32 lutteuses. Un vent de fraîcheur de voir les femmes être mises de l’avant dans le monde la lutte ! Sasha Banks défendait sa fraîche ceinture acquise à SummerSlam, justement face à Bliss. Encore une fois, les deux lutteuses n’ont pas déçu, offrant tout qu’un combat pour conclure le show rouge. Miss Bliss est sortie gagnante de cet affrontement pour remettre la main sur le titre de championne. La malédiction aura encore frappé Sasha Banks… À toutes ses défenses de titre, jamais elle n’a réussi à défendre son titre… À la fin du combat, Nia Jax est venue dans le ring pour célébrer la victoire d’Alexa Bliss. La transportant sur son épaule, Jax s’est laissée tomber par en arrière. En l’instant d’une seconde, l’amitié entre les deux prenait fin. Jax sera-t-elle la prochaine à avoir sa chance ? Comment l’histoire va se développer aussi avec Sasha Banks ? Peut-être une danse à trois pour No Mercy…

 

Crédit photo : WWE.com

Crédit vidéos : WWE – Notorious Court

Article précédent

Contrat historique pour Matthew Stafford

Article suivant

Tour d’horizon LNH 2017-2018 : Lightning de Tampa Bay

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *