HockeyOlympiques

Les athlètes olympiques de Russie favoris au hockey masculin

Avec l’absence des joueurs de la Ligue Nationale de Hockey aux jeux Olympiques de Pyeongchang, il n’y a aucun doute que les athlètes olympiques de la Russie seront favorisés pour remporter la médaille d’or.

Analysons maintenant les joueurs d’impact dans le tournoi pour chacune des équipes de tête

Athlète olympique de Russie

L’équipe russe est principalement composée de joueurs provenant de la ligue continentale de Russie (KHL) représentée par les trois meilleures équipes du circuit soit le HC CSKA de Moscou, SKA de St-Petersbourgh et le Metallurg de Magnitogorsk. L’équipe de Russie compte d’excellents joueurs dans leur alignement qui ont  l’expérience de la LNH comme :

Pavel Datsyuk, leur capitaine et ancien joueur des Red Wings de Detroit, il a disputé 14 saisons à Detroit amassant 314 buts et 604 mentions d’assistances pour 917 points en 953 matchs.

Ilya Kovalchuk a passé la majeure partie de sa carrière (9 saisons) avec les Trashers d’Atlanta avant de terminer ses trois dernières campagnes avec les Devils du New Jersey. Durant 12 saisons dans la LNH, Kovalchuk a obtenu 417 buts et 399 aides pour 816 points en autant de matchs (816).

Mikhail Grigorenko, seulement âgé de 23 ans, a disputé 5 saisons dans la LNH amassant 64 points en 215 matchs. Il faut dire que l’ancien premier choix des Sabres de Buffalo en 2012 (12e au total) et ancien joueur des Remparts au niveau junior ne s’est pas développé à la hauteur des attentes, mais il reste tout de même un excellent joueur de hockey. Il devrait connaître un bon tournoi olympique pour l’équipe de Russie, car il jouera sur la première ligne d’attaque en compagnie de Pavel Datsyuk et Ilya Kovalchuk.

Vadim Shypachyov a seulement disputé quelques matchs dans Ligue nationale de hockey avec les Golden Knights de Las Vegas amassant 3 maigres points, mais il affiche des statistiques impressionnantes en carrière dans la KHL avec 506 points en 546 matchs.

La force des athlètes olympiques de Russie est que ce sont des joueurs qui sont habitués de jouer ensemble dans la KHL et dans les différentes compétitions internationales.

Les athlètes olympiques de Russie joueront leur premier match de la ronde préliminaire, le mercredi matin 14 février contre la Slovaquie à 6h30.

Canada

Du côté canadien il est évident que les chances de remporter la médaille d’or sont moins élevées sans l’apport offensif d’un Sidney Crosby et d’une muraille comme Carey Price devant le filet, mais malgré tout, le Canada aura une équipe compétitive qui pourra rivaliser avec la Russie, pour espérer défendre l’or qu’il avait remporté aux jeux Olympiques de Sotchi en 2014.

Le Canada est composé de joueurs provenant de différentes ligues en Europe et en Amérique du Nord soit la ligue d’élite allemande (DEL), la ligue de Suède (SHL), la ligue continentale de Russie (KHL), la ligue nationale suisse (NL) et quelques joueurs provenant de la ligue américaine (AHL). Malgré l’éparpillement des joueurs dans leur différente ligue respective, le Canada compte de bons vétérans dans son alignement qui ont eux aussi de l’expérience dans la ligue nationale comme:

Chris Kelly le capitaine qui a remporté la coupe Stanley en 2o11 avec les Bruins de Boston. Il a disputé 14 saisons dans la LNH récoltant 289 points en 899 matchs en carrière avec les Sénateurs d’Ottawa et les Bruins de Boston.

Derek Roy, ancien choix de deuxième ronde (32e au total) des Sabres de Buffalo en 2001, a pris part à 13 saisons dans la LNH majoritairement avec les Sabres amassant 534 points en 738 matchs.

Mason Raymond a connu les meilleurs moments de sa carrière avec les Canucks de Vancouver. Repêché en 2005 (51e au total), il aura disputé 10 saisons récoltant 251 points en 546 matchs

La bonne nouvelle pour le Canada est que son alignement compte sensiblement les mêmes joueurs qui faisaient partie de l’équipe canadienne, championne de la Coupe Spengler disputée à Davos en Suisse. Le Canada s’amène dans le tournoi avec le vent dans les voiles et avec le plein de confiance. Le Canada devrait terminer au premier rang de son groupe et ainsi sécuriser une place en quarts de finale, car le groupe A est plus faible regroupant la Suisse, la République Chèque et la République de Corée.

Le Canada jouera son premier match de la ronde préliminaire jeudi matin le 15 février contre la Suisse dès 6h30

Suède

Pour l’équipe suédoise, il sera intéressant de surveiller le jeune défenseur de 17 ans Rasmus Dahlin qui est classé au premier rang de la centrale de recrutement chez les hockeyeurs européens. Dahlin est un défenseur offensif qui est très physique, notamment en raison de son gabarit (6’2 », 183 lb). Il est excellent dans les deux sens de la patinoire, il possède un bon coup de patin avec d’excellentes mains et son agilité fait de lui un défenseur difficile à contourner en situation 1 contre 1. Dahlin ne possède pas un lancer foudroyant de la ligne bleue, mais sa précision fait toute la différence. Plusieurs analystes comme Ray Ferraro de TSN le comparent déjà à Nicklas Lidstrom et à Erik Karlson, deux légendes du hockey suédois. Lidstrom lui-même compare Rasmus Dahlin à l’ancien défenseur des Rangers de New York Brian Leetch qui a été intronisé au temple de la renommée du hockey, amassant 247 buts et 781 mentions d’aides pour 1028 points en 1205 matchs en carrière dans la LNH. Avec la pression de performer, les projecteurs seront braqués sur le jeune défenseur suédois qui en sera à sa première expérience aux Jeux Olympiques de Pyeongchang. Malgré tout, Dahlin a connu du succès au niveau international remportant la médaille d’or au Championnat mondial des moins de 18 ans, en plus de gagner le Championnat de la ligue d’élite de Suède avec Frölunda HC en 2016. Il a aussi raflé la médaille d’argent, lors du Championnat mondial des moins de 20 ans cette année.

La Suède jouera son premier match de la phase préliminaire, jeudi matin le 15 février contre la Norvège à compter de 2h40.

Prédiction: L’or olympique sera remportée par les athlètes olympiques de Russie, la médaille d’argent ira au Canada et la médaille de bronze à la Suède.

Crédit photo: Toronto Star

Article précédent

Charlie Lindgren prolonge pour trois ans avec le Canadien

Article suivant

Le Canada entame bien le tournoi de curling masculin

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *