Olympiques

Kei Saito, le premier dopé des Jeux Olympiques ?

Le patineur de vitesse japonais Kei Saito serait le premier athlète des Jeux Olympiques de Pyeongchang dopé, alors qu’il aurait été contrôlé positif selon l’agence de presse japonaise Kyodo.

Ce contrôle aurait été effectué hors compétition selon plusieurs sources anonymes. Ce dernier doit participer au relais 5000 mètres masculin mardi prochain, mais les plans pourraient évidemment changer très rapidement.

« Je veux me battre pour prouver mon innocence. Je suis extrêmement surpris (…) je n’ai jamais pris de produits dopants et n’ai donc jamais eu l’intention de les cacher », précise-t-il dans le communiqué.

Il croit même avoir accidentellement et inconsciemment mis une substance interdite dans sa bouche.

Alors que la Russie a énormément fait jaser au cours des dernières années, concernant leur programme de dopage, il semble que Kei Saito deviendrait le premier athlète japonais de l’histoire des jeux d’hiver à se faire prendre pour dopage. La surveillance envers les athlètes a été accrue face à toutes ces tricheries des Jeux de Sotchi.

Le comité national olympique japonais n’a pas confirmé le cas pour le moment, mais il s’agirait d’une très mauvaise publicité pour le Japon qui présentera les prochains Jeux Olympiques d’été en 2020 à Tokyo.

Crédit photo : getty images

Article précédent

Quatre autres joueurs prolongent avec les Alouettes

Article suivant

Menaces de mort envers Kim Boutin

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *