Soccer

Coupe du monde de soccer : analyse du groupe A

Plus que 10 jours avant le coup d’envoi de la 21e édition de la Coupe du monde de soccer masculine. La compétition débutera avec une partie opposant l’équipe hôte, la Russie, face à l’Arabie Saoudite le 14 juin et le tournoi va se terminer avec la présentation de la finale le 15 juillet 2018. Voici l’analyse du groupe A avec la Russie, l’Égypte, l’Uruguay et l’Arabie Saoudite.

Uruguay

Favorite du groupe A, l’Uruguay sera porté par ses attaquants vedettes Edinson Cavani et Luis Suarez dans le cadre de leur treizième Mondial de leur histoire. L’Uruguay peut voir loin dans ce tournoi. Elle ne devrait pas être trop affectée physiquement après avoir passé la phase de groupes et elle sera prête pour la deuxième étape. Ce groupe de joueurs peut viser les quarts de finale et peut-être plus pour devenir l’une des belles surprises de ce tournoi. Lorsque tu as deux des meilleurs attaquants du monde, il est permis de rêver à un long parcours en Coupe du monde.

L’Uruguay est une équipe expérimentée qui se connaît très bien sur le terrain. Le sélectionneur, Oscar Tabarez, 71 ans, connaît également son équipe à la perfection, lui qui est en poste depuis 2006. Sous ses ordres, l’Uruguay a terminé quatrième de la Coupe du monde en 2010 et remporté la Copa America en 2011.

Russie

La Russie a obtenu une qualification automatique pour ce tournoi, car elle est l’équipe hôte et elle bénéficie d’un groupe prenable malgré ses contres performances lors des derniers mois. Cette équipe nationale a perdu ses 3 dernières joutes internationales. Des défaites encaissé face au Brésil (3-0), à la France (3-1) et à l’Autriche (1-0). Puis, en 2017, elle n’est pas sortie de la phase de groupes de la Coupe des Confédérations en 2017.

La Russie, 66e mondial, va affronter l’Arabie Saoudite, 67e mondial en lever de rideau de la Coupe du monde le 14 juin. C’est à partir de cette partie que nous allons voir ce que la Russie a dans les jambes et dans l’esprit pour ce tournoi. Le gardien Igor Akinfeev devra porter son équipe sur ses épaules, lui qui est une légende dans son pays avec 113 sélections dans les buts.

En 10 participations à la Coupe du monde, cette sélection n’a jamais sorti de la phase de groupes. Toutefois, je crois que ce calvaire pourrait se terminer cette année. Je vois la Russie surprendre l’Égypte, 46e mondial pour terminer au 2e rang du groupe A. D’ailleurs, Vitali Moutko, vice-premier ministre des sports, a octroyé comme objectif à son équipe d’atteindre les quarts de finale.

Égypte

Les espoirs de l’Égypte ont passé près de s’éteindre lorsque leur joueur étoile, Mohamed Salah, s’est blessé à l’épaule lors de la finale de la Ligue des champions le 26 mai dernier. Or, il figure parmi les 23 Égyptiens sélectionnés pour le mondial. Les partisans espèrent que Salah sera rétabli à temps pour le début du tournoi, car sans son joueur étoile, il sera difficile d’obtenir des résultats encourageants.

L’Égypte démarre le tournoi face à la meilleure équipe du groupe, l’Uruguay, le 15 juin et la participation de Salah à la première partie n’est pas encore confirmée. De plus, le gardien de but Ahmed El Shenawy est forfait pour le mondial en raison d’une blessure à un genou. Ce sera donc le vétéran de 45 ans, Essam El Hadary qui défendra le filet lors du mondial 2018.

Pour ces raisons, je vois l’Égypte, 46e mondial, terminer au 3e rang de leur groupe à leur 3e participation de leur histoire à une Coupe du monde.

Arabie Saoudite

Les espoirs d’obtenir une qualification pour le deuxième tour de ce tournoi sont très minces. En cas de participation au tour suivant, ce serait un énorme choc pour la planète soccer. L’Arabie Saoudite se classe au 67e rang mondial. Ils ont été absents des deux dernières éditions de la Coupe du monde. Toutefois, ce pays compte plus de participation que l’Égypte dans un mondial. En effet, ce sera la cinquième participation de cette nation.

Ce pays ne connaît pas une très bonne préparation en vue du mondial. Ils se sont inclinés à deux reprises lors de la dernière semaine. Une mince défaite au compte de deux à un face à l’Italie et une défaite écrasante de trois à zéro aux dépens du Pérou. En principe, L’Arabie Saoudite va terminer au quatrième rang de son groupe.

Crédit photo : AP Photo/Kirsty Wigglesworth

Article précédent

Lukas Vejdemo ferait le saut en Amérique du Nord

Article suivant

Plus qu’une victoire à faire pour les Capitals

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *