Soccer

L’Impact s’incline face aux Red Bulls

L’Impact de Montréal n’a pas été en mesure de remporter un premier match à New York, s’inclinant par la marque de 3-1 face aux Red Bulls de New York cet après-midi.

Il s’agit d’un neuvième revers de suite en saison régulière au Red Bull Arena.

Les Red Bulls ont connu un départ canon cet après-midi, alors que le dangereux Bradley Wright-Phillips a inscrit le premier filet de la rencontre dès la 5e minute de jeu. Il est parvenu à se faufiler derrière la défensive montréalaise pour filer seul devant le gardien Evan Bush qu’il a déjoué avec un tir lobé pour son quatrième de la saison.

Après plusieurs chances de marquer infructueuses dont deux poteaux pour New York, l’Impact a pu en profiter pour finalement créer l’égalité à la 33e minute lorsque Jeisson Vargas a touché la cible sur un coup franc précis.

À la fin de la première demie, le défenseur Rod Fanni a fait une vilaine chute qui l’a forcé à quitter le terrain. Il a été remplacé par Daniel Lovitz au centre de la défensive.


Alors que le match était à égalité après 45 minutes de jeu, les Red Bulls ont accentué la pression en deuxième demie pour complètement dominer l’Impact pour le reste de la rencontre.

Cette pression a permis à Alejandro Romero Gamarra (57′) de redonner l’avance aux siens en profitant d’une passe précise de son coéquipier Wright-Phillips pour loger le ballon dans le filet et inscrire son premier en carrière dans la MLS.

Puis, Michael Morillo (76′) a accentué l’écart à deux buts lorsque le ballon est atterri au pied du joueur qui n’avait qu’à pousser le ballon dans une cage déserte.

Evan Bush a bien tenté de garder son équipe dans le match, mais il faut dire que la pression des Red Bulls était trop forte pour aller chercher la victoire.

Jeisson Vargas a été l’attaquant le plus dangereux pour la troupe de Rémi Garde, après avoir marqué le premier but de son équipe, mais il a également obtenu de bonnes chances de marquer. Il a également dirigé trois tirs cadrés vers le gardien Luis Robles. Il a été remplacé par Anthony Jackson-Hamel à la 66e minute de jeu.

Alors que l’Impact a été dans la rencontre dans la première demie, il faut dire qu’il n’a jamais vraiment été dans le coup. Simplement en regardant le nombre de tirs cadrés (10 contre 3) et les chances de marquer, on se rend bien compte que la victoire est allée à la bonne équipe.

Un prochain match très intéressant attend les partisans montréalais, alors que le Galaxy de Los Angeles et Zlatan Ibrahimovic seront en ville pour affronter l’Impact samedi après-midi dès 13h au Stade Saputo.

Crédit photo : Jim O’Connor-USA TODAY Sports

Article précédent

L'arrivée de Ryan O'Reilly possible avec le Canadien ?

Article suivant

Le Lightning double les Devils

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *