Soccer

L’Impact vise déjà un 5e gain à l’étranger

L’Impact de Montréal disputera un troisième match en huit jours, ce samedi à 13h au Nippert Stadium, pour y affronter pour la première fois en MLS le FC Cincinnati.

« Il y aura forcément des nouveautés, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. On s’adaptera le mieux possible et le plus rapidement possible. Cela dit, les joueurs sont quand même ceux qui étaient là les dernières semaines. Ce sera un match difficile car je pense que le stade sera vraiment derrière eux. Parfois, il a des ressorts psychologiques qui sortent de nulle part quand il y a un changement d’entraîneur. Ce sera un beau défi pour nous et on a très envie de disputer ce match. »

En quête d’un nombre record de victoires sur la route

Les Montréalais ont mis la main sur leur quatrième victoire à l’extérieur de la saison, mercredi dernier, défaisant les New York Red Bulls par la marque de 2-1. L’Impact n’a jamais gagné cinq victoires à l’étranger en une saison depuis son entrée en MLS, mais a maintenant huit autres matchs pour améliorer ce total et établir un nouveau record de club. Il s’agissait aussi que de la troisième fois dans l’histoire du club en MLS que l’équipe remportait deux victoires de suite sur la route. Par ailleurs, l’effectif de Rémi Garde n’est qu’à cinq points du record du club pour le nombre de points accumulés dans des stades adverses.

« Un des aspects que nous avons analysés à la fin de la saison dernière était les raisons pour lesquelles on avait de la difficulté sur la route, a dit le défenseur Jukka Raitala. C’était compliqué pour nous. Maintenant, on a déjà plus de points qu’en 2018. On essaie de ne pas trop en parler et on approche ces matchs comme s’ils étaient des matchs à domicile. Ça se passe bien jusqu’à maintenant et on entame ces rencontres avec confiance. »

Deux nouveaux joueurs montréalais ont ouvert leur compteur, mercredi au New Jersey : l’attaquant Maxi Urruti, meneur de l’équipe avec quatre passes décisives en 2019, a converti le premier penalty de l’Impact cette saison, après l’ouverture du score par le défenseur central Zakaria Diallo. De son côté, le milieu de terrain Samuel Piette, s’il débute le match, se méritera une 50e titularisation de suite. Le gardien Evan Bush, quant à lui, en est à 46 départs consécutifs.

Un ancien de l’Impact dirige le FC Cincinnati

L’adversaire de samedi, le FC Cincinnati, a démis de ses fonctions l’entraîneur-chef Alan Koch. Dans l’intérim, ce sera l’entraîneur-adjoint Yoann Damet, ancien entraîneur-chef de l’Impact U18, qui pilotera l’équipe d’expansion de l’Ohio. Un autre ancien de l’Impact, l’entraîneur des gardiens Jack Stern est aussi avec le FC Cincinnati.

Les Cincinnatiens n’ont pas marqué de but à leurs cinq derniers matchs, tous des défaites, bien qu’une seule d’entre elles soit survenue au Nippert Stadium.

« Leurs joueurs seront motivés, a dit le gardien Evan Bush. Il y a plusieurs facteurs, incluant le fait qu’ils retournent à la maison, qu’ils vont rendre ce match difficile pour nous. On doit en être conscients. On ne peut pas approcher ce match en pensant à leur forme récente ou à leur place dans le classement. Tout ça ne veut rien dire maintenant. C’est un nouveau départ pour eux et ils le savent, donc on doit en être conscients aussi. »

COMMUNIQUÉ IMPACT

Article précédent

Allons-nous revoir Erik Karlsson à San Jose ?

Article suivant

Nick Suzuki et le Storm à un gain du titre

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *