Soccer

Une nouvelle ère s’amorce chez l’Impact

L’arrivée du nouvel entraineur-chef Rémi Garde, jumelée aux départs des piliers du club tels que Patrice Bernier, Laurent Ciman et Blerim Dzemaili annonce un véritable changement d’air pour l’Impact qui amorce cette semaine son camp d’entrainement en vue de la saison 2018 en Major League Soccer.

« C’est un nouveau départ. Ce groupe n’a jamais été ensemble auparavant, plusieurs joueurs de l’an dernier sont de retour et on ajoute de nouveaux visages » a résumé Ignacio Piatti.

Les partisans de l’Impact devront rapidement se familiariser avec les nouveaux joueurs du onze montréalais tels que Saphir Taïder, un international algérien provenu du club de Bologne FC en première division italienne et le joueur de 20 ans, Jeisson Vargas que plusieurs considèrent comme étant l’un des meilleurs espoirs du soccer chilien.

Une défensive transformée

La perte des défenseurs Laurent Ciman et Ambroise Oyongo aura non seulement laissée des traces dans le cœur des partisans, mais également sur le terrain, eux qui ont quittés vers d’autres cieux au cours de l’hiver.

Afin de combler le vide en charnière centrale, les dirigeants de l’Impact ont jeté leur dévolu sur le défenseur format géant de 31 ans Zakaria Diallo, qui a évolué pour plusieurs clubs en deuxième division française depuis 2012.

Celui qui excelle dans les duels aériens avait d’ailleurs été nommé sur l’équipe d’étoiles de la Ligue 2 en 2016-2017.

« Il était considéré comme l’un des meilleurs défenseurs en Ligue 2 la saison dernière. Son expérience et ses qualités seront des atouts importants pour notre ligne défensive », a mentionné le directeur technique de l’équipe Adam Braz.

Dans le couloir droit de la défensive, tout porte à croire que la lutte s’annonce serrée entre Chris Duvall et l’international canadien Michael Petrasso, nouvellement arrivé à Montréal.

Malgré l’acquisition de l’international canadien Raheem Edwards du Toronto FC, il ne fait pas de doutes aux yeux de l’analyste Patrick Leduc que le Finlandais Juuka Raitala devrait être l’homme de la situation pour combler la perte d’Ambroise Oyongo dans le couloir gauche de la défensive montréalaise.

« Raitala devrait être l’homme de Rémi Garde. Je crois que son expérience européenne devrait grandement aider le club. Quant à Edwards, je pense que c’est davantage un projet à long terme pour l’Impact », explique-t-il.

Un milieu de terrain revampé

L’Impact n’a pas tardé à remplacer le Suisse Blerim Dzemaili, qui avait exprimé son désir de retourner en Europe, en embauchant Saphir Taïder à titre de deuxième joueur désigné du onze montréalais.

En plus d’avoir disputé 54 rencontres depuis 2015 avec le FC Bologne, le milieu défensif de 25 ans a également disputé 26 matchs avec la prestigieuse formation italienne de l’Inter Milan.

« Son parcours dans les meilleurs clubs de Série A et avec la sélection d’Algérie font de lui un joueur très important pour aider l’Impact à gagner un trophée dans les saisons à venir », a rétorqué Rémi Garde concernant son nouveau joueur désigné.

Le milieu offensif chilien Jeisson Vargas vient également s’ajouter à l’alignement montréalais, lui qui a récolté 12 buts en 56 rencontres avec le club Universidad Catolica en première division chilienne.

« Il possède de réelles qualités de percussion et de tir. Il peut évoluer dans différentes positions en attaque. Je pense que c’est un joueur qui possède une bonne marge de progression et dont le profil sera très utile à l’équipe au cours de la saison », a affirmé l’entraineur-chef du bleu, blanc et noir au sujet du jeune joueur chilien.

Un nouveau trio de gardiens sous l’ère Garde

Durant la saison morte, l’état-major de l’Impact a passablement modifié l’identité de ceux qui formeront leur trio de gardiens pour la prochaine campagne. En effet, l’émergence de Jason Beaulieu et James Pantemis, tous deux formés au sein de l’académie de l’Impact, devrait rendre la course très intéressante pour le poste de troisième gardien dans l’effectif.

Bien que Rémi Garde ait déjà affirmé vouloir faire confiance au gardien de 31 ans Evan Bush, la venue du gardien de 24 ans d’origine sénégalaise Clément Diop pourrait venir brouiller les cartes.

« Je suis très satisfait de pouvoir compter sur Clément (Diop) pour les prochaines saisons. Son expérience de la MLS sera un atout pour notre groupe », a rétorqué l’entraineur-chef de l’Impact au sujet de celui qui agissait à titre de gardien partant pour le L.A. Galaxy l’an dernier.

D’autres arrivées imminentes?

L’Impact de Montréal a également fait savoir mardi matin que de nouveaux joueurs étaient attendus d’ici le début de la prochaine saison.

« Je suis confiant que cela se produise, surtout en défensive centrale, là où l’Impact a encore besoin de renforts. Je pense qu’ils recherchent un profil similaire à celui d’Aurélien Collin qui évolue chez les Red Bulls de New York », a affirmé Patrick Leduc, analyste de soccer chez RDS.

En outre, des sources dans le milieu évoquent que l’Impact aurait de l’intérêt envers le milieu vedette italien Claudio Marchisio (Juventus) et le défenseur central Mapou Yanga-Mbiwa (Olympique Lyonnais).

Crédit photo : TVA Sports

Article précédent

Baisse des cotes d'écoute du Canadien

Article suivant

Caroline Wozniacki affrontera Simona Halep en finale

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *