Soccer

Un autre match important pour l’Impact

L’Impact de Montréal poursuit sa course vers les séries éliminatoires de la Coupe MLS, ce samedi à 19h30, en affrontant le New York City FC au Stade Saputo.

« Le dernier match contre eux n’est pas si lointain que ça, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Je pense que les choses ont évolué des deux côtés. Quand on est allé là, Patrick Vieira venait de quitter le club. Depuis, les deux équipes ont fait du chemin. Ils ont, de leur côté, tous les mêmes joueurs à leur disposition, ce qui n’est pas tout à fait notre cas. On va se préparer surtout sur la base de ce que nous, on vient de faire, et sur ce qu’ils viennent de faire aussi. »

Le Bleu-blanc-noir sur une erre d’aller

L’effectif montréalais a trouvé une formule qui fonctionne lors de ses deux derniers matchs, battant les New York Red Bulls 3-0 au Stade Saputo au début septembre, puis gagnant 4-1 contre l’Union en déplacement à Philadelphie. L’attaque a été appuyée par de nombreux joueurs, grâce à des buts des défenseurs Rod Fanni et Bacary Sagna, des milieux de terrain Saphir Taïder, Alejandro Silva et Nacho Piatti, et de l’attaquant Quincy Amarikwa.

« On prend les matchs les uns après les autres, a dit le défenseur Bacary Sagna. Il ne sert à rien de se projeter. On sait qu’on doit tout gagner ou du moins prendre le maximum de points possible pour être sûr de se qualifier pour les séries. En gagnant, c’est mieux, et ça donne une certaine confiance à l’équipe qui est notre niveau de confiance actuelle, dans laquelle on aborde des matchs. Défensivement, on est solides et ça part des attaquants qui font les efforts. Après ça, on arrive toujours à créer des occasions. Si on garde cette assise défensive et qu’on se crée les mêmes occasions, c’est bon pour le moral. »

Par ailleurs, Nacho Piatti a battu un record du club en MLS, réussissant trois passes décisives dans un match à l’étranger, la semaine dernière à Philadelphie. Ces trois mentions d’aide portent le total de l’Argentin cette saison à 12, un autre record du Bleu-blanc-noir dans son ère MLS. Il n’est qu’à une seule passe décisive d’égaler le record historique de l’Impact, détenu par Mauro Biello.

Montrer sa valeur

Les Montréalais ont encore en mémoire cette défaite amère de 3-0 sur le terrain du Yankee Stadium, en juillet, au milieu d’une période faste de six victoires en huit matchs. Si la vengeance est un plat qui se mange froid, l’Impact devra tout de même se méfier d’un adversaire contre qui il n’a que rarement connu du succès, comme le témoigne la fiche d’une seule victoire, cinq défaites et deux matchs nuls depuis 2015.

« Au dernier match contre eux, on s’est désorganisés après avoir pris le premier but, s’est rappelé le milieu de terrain Saphir Taïder. On voulait marquer nous aussi, mais on a concédé un deuxième. Ce qui nous a manqué, c’est peut-être ce manque de maturité qu’on n’avait pas dans le passé, mais qu’on a réussi à trouver au dernier match. S’il a un truc à corriger, c’est ça. Après, on va être devant notre public, à nous de pousser comme on l’a fait et de vraiment donner le maximum. On a envie de gagner ce match et se rapprocher des séries. »

Une passe difficile pour les Citizens

Depuis le départ de Patrick Vieira, le New York City FC présente un nouveau visage sous l’ex-entraîneur adjoint de Manchester City, Domènec Torrent. Le Catalan a bien commencé cette nouvelle ère new-yorkaise avec cinq victoires à ses six premiers matchs, mais depuis, on parle que d’une victoire en huit rencontres.

Bizarrement, ce passage à vide coïncide avec le retour de blessure de David Villa, qui en est tout de même à 11 buts en 19 matchs joués en 2018. À 36 ans, l’Espagnol reste le fer de lance de l’attaque du NYCFC.

Chez les visiteurs, certaines pièces maîtresses seront forcées de rater ce déplacement : Yangel Herrera est blessé à une cheville, Jesus Medina est touché à l’ischio-jambier et Jo Inge Berget a un souci à l’adducteur.

COMMUNIQUÉ IMPACT

Article précédent

Une formation plus complète du Canadien

Article suivant

Tiger Woods explose à la finale de la Coupe Fedex

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *