Soccer

Un match de séries pour l’Impact

L’Impact de Montréal reprendra l’action après une semaine de pause du calendrier régulier du championnat, ce samedi soir à 19h30, en visitant le Philadelphia Union au Talen Energy Stadium.

« On a une possibilité de s’approcher d’un concurrent direct, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Ça ne sera pas facile, mais on sait que rien n’est impossible dans cette ligue. Philadelphie est une équipe qu’on connait bien maintenant, que j’ai regardée de nouveau et qui est très solide. On va s’appuyer sur les valeurs qu’on a pu développer et mettre en action lors du dernier match. »

Reprendre là où on a laissé

Après l’excellente performance montréalaise contre les Red Bulls, il y a deux semaines au Stade Saputo, les hommes de Rémi Garde veulent bâtir sur la confiance acquise dans cette victoire contre la meilleure équipe de la ligue. Fouettés par les prédictions des experts de la MLS, qui ont tous exclu l’Impact des séries dans leurs pronostics, les joueurs du Bleu-blanc-noir savent que cette visite chez les troupes de Jim Curtin est cruciale.

« Ce n’est pas un match que nous voulons gagner si on se fie seulement aux points au classement, mais c’est un état d’esprit que nous devons éviter, parce que si on commence à minimiser l’importance des matchs, c’est difficile de retrouver la bonne attitude quand on doit vraiment gagner, a dit le défenseur Daniel Lovitz. Ça ne fait pas partie de notre mentalité. Nous voulons aller là-bas pour gagner. C’est sur ça qu’on se concentre. »

Rarement défait à Philadelphie

Le Bleu-blanc-noir est invaincu à ses quatre derniers matchs en Pennsylvanie, une séquence qui a débuté en 2015. À sa dernière visite au Talen Energy Stadium, l’Impact y a engrangé sa première et seule victoire, par la marque de 3-0. Au total, en huit déplacements, les Montréalais présentent une fiche d’une victoire, deux défaites et cinq verdicts nuls contre le DOOP.

« Ça va être des matchs difficiles, en commençant avec celui de cette fin de semaine, a dit le milieu de terrain Samuel Piette. Philadelphie est dans une très bonne séquence. Ils sont à quatre points de nous. On pourrait vraiment se rapprocher avec une victoire chez eux. Je me souviens l’an dernier à mon premier match, on a gagné 3-0 en Pennsylvanie, donc ce n’est surtout pas impossible. Je pense qu’on est dans un bon moment à l’instant – l’attitude et l’esprit d’équipe sont bons. Je pense que c’est le meilleur moment pour nous d’aller chercher un résultat contre une équipe devant nous. »

Cette bonne fiche globale contre l’Union peut être entre autres expliquée par les prestations du Joueur désigné Nacho Piatti contre les Philadelphiens : l’Argentin a marqué quatre buts et a ajouté trois passes décisives en sept occasions. De leur côté, les attaquants montréalais sont aussi décisifs contre les représentants de la ville de l’amour fraternel. Anthony Jackson-Hamel a deux buts en quatre matchs contre les troupes de Jim Curtin; Matteo Mancosu a lui aussi deux buts, en six rencontres contre Philadelphie; Quincy Amarikwa, lui, a un but et une passe décisive en 15 matchs face à l’Union.

« Il reste six matchs et ils vont tous être comme celui qui s’en vient, a dit Nacho Piatti. On doit penser à nous seulement. On a un grand match samedi. C’est sûr que si on prend des points à Philadelphie et on continue de regarder vers l’avant, on peut réussir à se qualifier pour les séries. Nous, on pense seulement à ça. Il faut continuer de travailler et faire un grand match à Philadelphie. »

Article précédent

Tour d’horizon LNH 2018-2019 : Lightning de Tampa Bay

Article suivant

Une défaite difficile à avaler chez les Alouettes

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *