Soccer

Une défaite crève-coeur pour l’Impact à Columbus

Après avoir essuyé un retard de deux buts en deuxième mi-temps, l’Impact de Montréal a finalement subi un revers crève-cœur de 3 à 2 face au Crew samedi après-midi au MAPFRE Stadium de Columbus.

Les faiblesses de l’an dernier chez l’Impact sont revenues les hanter dans les quinze premières minutes de la rencontre de samedi.

En effet, les phases de coups de pied arrêtés ont fait défaut en début de partie pour le onze Montréalais, ce qui leur a couté deux buts rapides.

À la 11e minute de jeu, alors que le Crew profitait d’un coup de pied de coin, le défenseur Juuka Raitala a fait trébucher le défenseur du Crew, Lalas Abubakar dans la zone de réparation montréalaise. Cette faute a offert un penalty à l’Argentin Federico Higuain qui a saisi l’occasion pour donner les devants au Crew.

Quatre minutes plus tard, un coup franc du Crew a ricoché directement sur la barre horizontale du filet d’Evan Bush et a atterri dans les pieds de l’attaquant de Columbus Gyasi Zardes qui a marqué son deuxième but de la campagne pour offrir une priorité de deux buts au Crew après seulement quinze minutes de jeu.

Comme à Vancouver, la troupe de Rémi Garde est parvenue à s’ajuster et a offert une bien meilleure performance en deuxième demie contre Columbus.

Dû à la pression exercée par les attaquants du onze montréalais, les défenseurs du Crew se devaient de jouer le ballon rapidement. Ceci a mené à quelques chances de marquer du bleu, blanc et noir.

À la 50e minute, le gardien du Crew, Zack Steffen a cédé sous la pression en offrant le ballon à Samuel Piette dans le haut de la zone de réparation. Malheureusement, le tir du québécois a été dirigé hors cible.

Les efforts des Montréalais ont finalement été récompensé à la 59e minute. L’Argentin Ignacio Piatti a été patient dans la zone de réparation avant de trouver l’angle parfait pour déjouer le gardien Zack Steffen d’un tir enroulé à sa gauche.

Bien que Steffen n’a rien pu faire devant le tir de Piatti, il s’est bien repris par la suite en volant deux buts à l’Impact. La première fois en stoppant la volée de l’Italien Matteo Mancosu et la deuxième fois aux dépens de la tête du défenseur argentin Victor Cabrera.

L’Impact a pris sa revanche sur Steffen quelques instants plus tard. À la 85e minute, un centre parfait du défenseur latéral Daniel Lovitz trouve le pied du Canadien Raheem Edwards qui a complété d’une magnifique volée du pied gauche pour créer l’égalité 2 à 2 au pointage.

Les efforts des hommes de Rémi Garde ont été anéantis dans les derniers instants du match. Une faute dans la surface de réparation décernée à Raheem Edwards a permis à Columbus un penalty inespéré. C’est finalement Gyasi Zardes qui a offert un gain à son équipe en convertissant cette précieuse occasion.

Des signes encourageants

Malgré la défaite, des signes encourageants pointent à l’horizon chez l’Impact de Montréal. À l’étranger, ils ont tenu tête à l’une des meilleures formations du circuit. L’effet « Duverne » (préparateur physique) s’est manifesté en deuxième demie. Contrairement à leurs adversaires, il semblait rester beaucoup d’essence dans le réservoir des joueurs en deuxième demie.

« C’est cruel. On a bien fait en deuxième demie, on a pris confiance dans notre jeu. On a vu qu’on était beaucoup mieux qu’eux physiquement et on a marqué deux fois sur des phases de jeu », a admis Samuel Piette après la rencontre de samedi face à Columbus.

« Aujourd’hui, nous avons eu pas mal de choses contre nous et un peu de malchance […] Je n’aime pas perdre, mais j’ai beaucoup aimé la réaction de mon équipe et l’intensité qu’on a mise dans ce match. On est en progrès, mais il nous faut des points dès le prochain match », a mentionné l’entraineur-chef Rémi Garde en entrevue d’après-match.

Prochain Rendez-vous

Un grand rendez-vous attend les joueurs de l’Impact samedi prochain alors qu’ils recevront la visite de leur grand rival, le Toronto FC dans le cadre de leur match d’ouverture au Stade olympique.

Crédit Photo: Impact de Montréal 

Article précédent

Le Canadien tient tête au Lightning jusqu'en fusillade

Article suivant

Le Canadien à Columbus sans Phillip Danault

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *