Soccer

Une victoire obligatoire pour l’Impact

L’Impact de Montréal jouera son dernier match à domicile de la saison régulière ce dimanche à 15h au Stade Saputo contre son rival du Toronto FC.

« On peut voir la situation d’une manière très claire. On a devant nous six points à prendre, a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Les trois premiers contre Toronto sont obligatoires, parce qu’on ne veut pas avoir un demi-soupçon de regret à l’issue de cette journée par rapport à ce que les autres peuvent faire. Donc la situation est claire, et encore plus claire puisque c’est Toronto en face de nous. »

« On doit gagner nos deux matchs qui restent et ensuite on verra ce que D.C. et Columbus vont faire, a dit le milieu de terrain Nacho Piatti. On est concentrés sur le match contre Toronto. On espère avoir la chance d’aller à New England, gagner et rentrer dans les séries éliminatoires. »

L’Impact profitera de ce dernier match à domicile de la saison régulière de la MLS pour souligner l’apport et le soutien perpétuel de ses supporters durant la saison 2018.

Un trio dynamique

Le trio de milieux de terrain de l’Impact formé par Saphir Taïder, Alejandro Silva et Nacho Piatti continue de connaître du succès : les trois ont ensemble marqué 20 buts et réalisé 22 passes décisives dans les 17 derniers matchs, séquence durant laquelle l’Impact montre une fiche de neuf victoires, quatre défaites et quatre matchs nuls. La dernière rencontre des Montréalais, face au Columbus Crew SC, était par ailleurs la première fois que les trois marquaient tous un but dans le même match.

Evan Bush, de son côté, continue son excellente saison. En plus du record pour le plus d’arrêts en une campagne, il a égalisé aussi le record pour le nombre de blanchissages pour l’Impact en MLS, avec neuf, et a battu le record du plus grand nombre de blanchissages à domicile pour l’Impact en MLS, avec sept.

« Chaque fois qu’on affronte Toronto, il y a de la pression, a dit Bush. Nous savons ce qui est en jeu et que nous devons amasser trois points. Il n’y a qu’une seule façon d’aborder ce match. Nous savons ce que Toronto peut faire, peu importe s’ils ont tous leurs joueurs disponibles. Il y a beaucoup de qualité à toutes les positions dans leur équipe et ils seront dangereux. »

C’est terminé à Toronto

Après une année record en 2017, le TFC n’a plus rien à jouer en 2018, à deux matchs de la fin de la saison régulière, sinon d’empêcher son rival montréalais de participer au tournoi automnal. Les Reds sont déjà éliminés de la course aux séries éliminatoires et, de plus, ne pourront pas compter sur l’aide de Jozy Altidore et Victor Vazquez, blessés, tandis que Jonathan Osorio a joué 90 minutes mardi pour le Canada et Sebastian Giovinco a fait l’aller-retour vers l’Europe, convoqué par l’Italie, sans toutefois voir le terrain.

Article précédent

Mark Stone inflige un revers au Canadien

Article suivant

Michel Bergeron propose le retour de Drouin au centre

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *