Soccer

Zlatan expulsé, l’Impact incapable d’en profiter

MONTRÉAL — MLS | L’attaquant Ola Kamara a marqué le seul but de la rencontre de lundi après-midi face à l’Impact de Montréal couronnant ainsi une victoire de 1 à 0 du LA Galaxy en dépit d’un carton rouge décerné à Zlatan Ibrahimovic à la 41e minute de jeu. 

La saison désastreuse de Rémi Garde et sa bande se poursuit. Non seulement l’Impact n’a pas gouté à la victoire lors de leurs trois dernières parties, mais ils ont été blanchis par leur adversaire à chacune des occasions. Deux de ces revers ont d’ailleurs été subis devant les partisans montréalais.

Après une première demie faible en émotions du côté de l’Impact qui a maintenu un faible taux de possession de 44 %, un geste douteux de l’attaquant vedette Zlatan Ibrahimovic a ouvert tout grand la porte au onze Montréalais.

À la 41e minute de jeu, à la suite d’un léger contact de Michaël Petrasso à son endroit, les fils se sont touchés chez le Suédois qui a asséné une gifle au visage du défenseur latéral droit de Montréal.

Après une reprise vidéo appelée par l’officiel, Ibrahimovic a été expulsé ce qui ouvrait la porte à l’Impact pour la deuxième demie.

Cependant, l’Impact n’a pas été en mesure de placer le ballon dans le filet lors de leurs deux derniers duels, et ce n’est pas sans raison.

Encore une fois, même si les hommes de Rémi Garde ont bourdonné dans la surface de réparation du LA Galaxy à multiples reprises, ils n’ont pas été en mesure d’être décisif offensivement.

Le gardien adverse, David Bingham, s’est toutefois illustré à la 54e minute. Un centre d’Ignacio Piatti a trouvé le pied d’Alejandro Silva qui s’est fait voler par le portier californien qui a plongé à sa droite pour conserver l’égalité au pointage.

Une minute plus tard, c’était au tour de Raheem Edwards de se faire frustrer par la parade de Bingham.

La troupe de Rémi Garde a payé cher pour son manque d’opportunisme à la 75e minute. Un coup de pied de but redirigé de la tête par le petit milieu de terrain Emmanuel Boateng a lancé Ola Kamara en course vers le filet.

Après avoir déjoué habilement deux défenseurs montréalais, le norvégien a déjoué Evan Bush pour donner les devants au LA Galaxy qui évoluait avec un homme en moins.

Crédit photo : Radio-Canada 

Article précédent

Un analyste propose la valeur de Plekanec

Article suivant

Un match ultime entre les Capitals et le Lightning

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *