CanadiensHockeyLNHRumeurs

5 joueurs du Canadien attirent les autres équipes

Le journaliste de Daily Faceoff Frank Seravalli a dévoilé sa liste de joueurs qui pourraient être échangés d’ici la date limite des transactions. Chez le Canadien, un total de 5 joueurs se retrouvent principalement dans l’intérêt des autres équipes de la LNH.

Sans trop de surprises, on retrouve les noms des attaquants Artturi Lehkonen et Tyler Toffoli, ainsi que les défenseurs Ben Chiarot, Jeff Petry et Brett Kulak. On parle donc d’un mélange de joueurs de location avec un contrat à échéance (Lehkonen, Chiarot, Kulak) et de deux vétérans (Toffoli, Petry) qui pourraient apporter de l’expérience dans le vestiaire.

Dans le cas de Chiarot et Lehkonen, on parle quand même de grandes possibilités de les voir quitter puisqu’ils possèdent une bonne réputation en vue des séries éliminatoires et pourraient rapporter gros. On parle d’un choix de première ronde pour Chiarot selon la date limite de 2021 et d’un choix de première ronde avec un espoir pour Lehkonen. Si Kent Hughes peut obtenir autant, il serait fou de ne pas accepter afin de commencer le processus de reconstruction.

Avec ses récentes performances et son attitude difficile à gérer, Jeff Petry semble aussi en voie de changer d’adresse, mais le tout dépendra des offres reçues pour le droitier. Il aurait encore une bonne valeur sur le marché, mais ça prend la bonne offre pour que le Canadien accepte de s’en départir. Les rumeurs à son endroit sont très élevées avec les Stars de Dallas et on suivra le dossier de près.

Toffoli ne partira pas à tout prix, mais il semble que les Bruins pourraient avoir de l’intérêt pour lui. Il possède beaucoup d’expérience en séries éliminatoires et peut faire noircir la feuille de pointage avec régularité. Un attaquant de deuxième trio assez facilement. Cependant, il apporte beaucoup au jeune Nick Suzuki et la chimie qu’il a développée avec lui pourrait faire en sorte que le Canadien conserve ses services. Son salaire de 4,25 M$ pour deux autres saisons est attirant pour bien des équipes, mais aussi pour le Tricolore.

Finalement, Kulak n’est pas un rand défenseur, mais étant donné qu’il deviendra joueur autonome sans compensation cet été, des équipes pourraient faire son acquisition pour ajouter de la profondeur à leur ligne bleue. Une police d’assurance qui pourrait coûter un choix de 4e ou 5e ronde.

Article précédent

Le Canadien retrouve les Devils ce soir

Article suivant

Le Canadien dévoile les coulisses de l'arrivée de Kent Hughes

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.