CanadiensHockeyLNH

Alexander Romanov répond aux attentes élevées

Avant même de faire le saut en Amérique du Nord, les attentes envers le défenseur Alexander Romanov étaient très élevées. Même que c’était exagéré de le considérer pratiquement comme le futur arrière numéro un du Canadien.

La pression était énorme pour le Russe de 21 ans qui nous démontre déjà que le rôle de 6e défenseur ne sera rapidement pas étiqueté à lui pour toujours. On ne se doute pas à quel point il est difficile pour un jeune d’une autre culture venir s’établir dans la LNH et connaitre du succès dès notre première saison dans la ligue.

Pourtant, Romanov nous prouve actuellement le contraire, alors que ses débuts dans le circuit Bettman sont vraiment incroyables. Après 4 rencontres, il présente un dossier de 1 but et 1 passe avec un différentiel de +3 et 13 tirs au but. Cependant, ce qui est encore plus impressionnant c’est qu’il présente le meilleur dossier CORSI de l’équipe avec un total de 59,1 %. On constate toutefois que son temps de glace est plus bas que Weber ou Chiarot par exemple.

Évidemment, un peu comme Mikhail Sergachev a été utilisé à Tampa Bay durant sa première saison, on n’utilise pas Romanov contre les meilleurs joueurs de la LNH pour commencer, mais n’oublions pas que contrairement à Sergachev, Romanov débute à peine son parcours sur une patinoire nord-américaine et il est plus solide en défensive. Sergachev a joué son hockey junior dans l’OHL.

Votre oeil ne ment pas, le nouveau bijou du Canadien est bel et bien solide sur la patinoire. Actuellement, les duos de défenseurs affichent une belle chimie et ne changeront pas tout de suite, mais on pourrait rapidement faire grimper Romanov dans l’organigramme de l’équipe. Il devra continuer quand même à faire son travail pour 10 matchs, afin de le considérer comme un défenseur du top 4 cette saison.

Il reste encore bien du chemin à faire, mais Romanov répond déjà très bien aux attentes élevées envers lui.

Article précédent

Tous les trios du Canadien ont eu leur soirée

Article suivant

32 joueurs invités au camp du Rocket de Laval

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *