CanadiensHockeyLNH

Après 4 défaites en 1995, Demers et Savard avaient été remerciés

On rappelle que la dernière fois que le Canadien a subi 4 défaites pour entamer la saison, c’était durant la saison 1995-96. Cette année-là, l’entraineur-chef Jacques Demers et le directeur général Serge Savard avait été congédiés après ce 4e revers de suite, alors que l’équipe n’était pas du tout dans son assiette et manquait d’entrain. À noter que c’est aussi l’année du départ de Patrick Roy en milieu de saison.

On ne dit pas que Dominique Ducharme et Marc Bergevin méritent de perdre leur emploi, mais ça illustre à quel point commencer la saison du mauvais pied nuit grandement au potentiel d’une formation pour la suite. De toute façon, ça ne semble pas être la faute de l’entraineur-chef et son sytème de jeu, mais surtout que les joueurs ne se présentent pas sur la patinoire. Nul doute que toute l’équipe est présentement sur la corde raide et qu’il commence à être temps de se réveiller.

Maintenant que le Canadien a perdu son premier centre, son meilleur défenseur et son gardien numéro un après une présence en finale, on semble avoir perdu notre identité tout simplement avec un manque de confiance et d’énergie dans notre jeu. Avec tout ça, le Tricolore se retrouve au 32e rang du classement pour la première fois de son histoire, alors qu’il est la seule équipe à n’avoir récolté aucun point cette saison dans la LNH.

Peut-on parler d’un manque de leadership dans le vestiaire pour redresser la barque ou simplement d’une mauvaise séquence en début de saison ? Une chose est sûre, il commence déjà à se faire tard après seulement 4 matchs, alors que les Sénateurs d’Ottawa se sont rapidement sortis de la course au séries l’an dernier avec un lent début de saison de 8 défaites en 9 matchs. C’était un calendrier de 56 matchs, mais quand même.

Article précédent

Plusieurs premiers buts en carrière hier

Article suivant

Le Canadien conservera-t-il son premier choix au repêchage ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *