CanadiensHockeyLNH

Bergevin et Julien verront leur salaire diminuer

En raison des coupures salariales chez le Canadien, Marc Bergevin et Claude Julien verront leur salaire diminuer de 20% prochainement. La majorité des employés seront touchés par cette décision.

En raison de la pandémie du coronavirus qui a entrainé la pause de la LNH, de la LAH et le report de tous ses spectacles pour les prochaines semaines, le Groupe CH a pris la décision de procéder à une importante réduction temporaire de personnel, qui touche en tout 60 % des employés de l’entreprise. Ces compressions prendront effet le 30 mars prochain. Cette décision était devenue nécessaire compte tenu de l’impact majeur de la pandémie sur l’industrie du sport et du divertissement.

Un fonds d’aide de six millions de dollars a aussi été créé, afin de limiter l’impact de cette décision sur les employés. Le Groupe CH a ainsi mis sur pied une bonification des prestations d’assurance-emploi pendant une période de huit semaines. Cette bonification permettra à tous les employés mis à pieds temporairement, de continuer à recevoir 80% de leur salaire durant cette période.

Ce fonds comprend également un programme de prêts temporaires disponible aux employés qui pourraient se retrouver dans une situation financière difficile directement liée à la pandémie actuelle.

« Plus que jamais, il est important d’appuyer nos communautés respectives et de faire preuve de solidarité. Nous travaillons très fort à limiter l’impact de cette situation sur nos employés. J’aimerais profiter de l’occasion pour remercier tous nos employés pour leur compréhension et leur patience. En cette période difficile, notre engagement les uns envers les autres nous permettra d’en sortir plus forts, » Geoff Molson, propriétaire, président et chef de la direction du Groupe CH.

Le Groupe CH est déterminé à rappeler ses employés au travail dès que la situation le permettra.

COMMUNIQUÉ CANADIEN

Article précédent

Les Sabres ne peuvent déjouer Carey Price

Article suivant

Le Canadien s'entend avec Gustav Olofsson

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *