CanadiensHockeyLNH

« Bromance » entre Anderson et Drouin

Ceux qui croyaient que Jonathan Drouin serait mal perçu par ses coéquipiers en raison de sa pause forcée, vous vous trompez complètement. Au cours de l’été, le Québécois et Josh Anderson ont développé une belle chimie ensemble, alors que le #17 a été accueilli chez Drouin pour quelques semaines lorsqu’il attendait d’avoir sa propre maison.

Ce qui leur a permis de passer beaucoup de temps ensemble à l’extérieur de la patinoire, mais aussi pour s’entraîner tous les jours dans le plaisir. Anderson a pu découvrir une nouvelle facette de son coéquipier, celle de manger du hockey avec intensité et d’être un bon humain tout simplement.

« Il s’entraînait le matin en gymnase et il patinait en après-midi et il s’entraînait de nouveau ensuite. Je lui demandais s’il allait prendre une pause dans sa journée. En fait, je ne connais personne qui aime le hockey plus que lui. C’est fabuleux de le revoir, il est souriant et les gars sont heureux de le revoir. » Anderson

On ne sait pas si c’est cette belle chimie qui a poussé Dominique Ducharme à les réunir ensemble sur le même trio en compagnie de Christian Dvorak, mais cette combinaison pourrait être très solide cette saison. Nous aurons une meilleure idée lundi soir après le deuxième match préparatoire, mais ce trio mélangera des aptitudes intéressantes offensivement et défensivement.

Évidemment, Anderson a aussi tenu à appuyer son ami qui a choisi de rater la fin de la dernière saison pour sa santé mentale. On sent qu’il a beaucoup de respect envers Drouin d’avoir pris cette décision difficile, mais nécessaire.

« Je suis fier de lui d’avoir choisi de se retirer afin de prendre soin de sa santé. Il a fait la bonne chose et j’ai été chanceux d’être l’un de ses bons amis l’an dernier et je le contactais souvent. On ne parlait pas tant de hockey, mais de la vie. On voulait qu’il se sente dans le club. » Anderson

Espérons maintenant pour le Canadien que ces deux joueurs sont prêts pour la saison à venir et qu’ils feront mordre la poussière aux défensives adverses.

Article précédent

John Tavares retrouve le Canadien

Article suivant

Jake Evans comparé à Phillip Danault

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *