CanadiensHockeyLNH

Carey Price est un intouchable

Échanger Carey Price deviendrait une solution rapide pour accélérer la reconstruction du Canadien en très peu de temps. Cependant, le directeur général Kent Hughes ne voit pas ça du même oeil et ne semble pas prêt à considérer une transaction de son portier étoile.

Selon lui, Price est encore intouchable, étant trop important pour l’organisation comme visage de l’équipe depuis plus de 10 ans. Sa clause de non-échange vient aussi brouiller les cartes, alors qu’il peut décider comme bon lui semble s’il veut demeurer à Montréal. Pour le moment, Hughes aimerait que Price s’occupe de sa santé et guérisse à 100 % puisque le doute persistera pour les autres équipes de toute façon s’il ne joue pas cette saison.

Hughes a aussi été questionné sur la possibilité de racheter le contrat du #31 et cette option a été rejetée du revers de la main. On ne croit pas que l’on va se rendre jusque-là chez le Canadien. Price détient un contrat valide à la conclusion de la saison 2025-26 à un salaire annuel de 10,5 M$. Imaginez maintenant le poids sur la masse salariale pendant près de huit ans.

« Je ne peux pas répondre à ça pour le moment, mais je ne crois pas »

La situation de Price devient compliquée pour toutes ces raisons, alors que plusieurs réponses demeurent en suspens à cause de son état de santé. Tout d’abord, il s’agit aussi de connaitre les intentions du vétéran à savoir s’il veut être échangé pour avoir une chance de gagner la Coupe Stanley ou demeurer à Montréal pour une reconstruction.

Article précédent

Trevor Zegras s’offre un « Michigan » face au Canadien

Article suivant

Cayden Primeau n'est pas encore prêt pour la LNH

1 Comment

  1. Lise Labonté
    28 janvier 2022 à 15 h 53 min — Répondre

    SVP ne pas échanger Lekonen c’est lui qui travail le plus fort. Gallager n’est plus de la partie depuis qu’il a rencontré sa p’tite copine. Faudrais la brasser un peu.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.