CanadiensHockeyLNH

Carey Price, similaire à Patrick Roy en 1993

Le parcours éliminatoire de Carey Price cette année est tellement solide qu’il montre des statistiques supérieures à Patrick Roy en 1993, année du dernier titre du Canadien. Cela ne veut pas dire que le Tricolore gagnera la coupe Stanley, mais ça démontre à quel point le #31 est impressionnant en 2021.

En 1993, Roy affichait une moyenne de 2,13 et une efficacité de ,929% en 20 rencontres avec un dossier de 16-4 en 20 parties, mais était vraiment imbattable dès que la prolongation s’entamait ou que le Canadien avait une avance. On peut le dire, sa présence était intimidante devant son filet

En 2021, Price est pratiquement le même super-héros pour son équipe, présentant une moyenne de 2,08 et une efficacité de ,935% pour un dossier de 6-3 en 9 rencontres jusqu’à maintenant. On peut parler du même rôle actuellement pour Carey qui est tombé en mode séries depuis son retour au jeu. Il est tout simplement invincible devant les Jets actuellement.

Il a aussi gagné ses deux matchs en prolongation et a trouvé le moyen de réaliser plusieurs arrêts spectaculaires soir après soir. Depuis le 5e match contre Toronto (27 mai), Price est le 2e meilleur gardien de la LNH avec une fiche de 5-0, une moyenne de 1,71 et une efficacité de ,947%. Ça peut changer rapidement dans le monde du hockey et ça pourrait aussi malheureusement aussi changer pour le #31.

Bref, les performances illustrent simplement qu’une équipe peut connaitre beaucoup de succès quand le gardien devient un mur derrière la défensive. Toutefois, soulignons également l’excellent travail de l’unité de 5 devant lui, alors que le Canadien travaille en équipe pour fermer la porte aux attaques adverses. Tout le monde contribue actuellement.

Article précédent

Carey Price prend du temps avec la communauté autochtone

Article suivant

Les finalistes au trophée Lady Byng

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *