CanadiensHockeyLNH

Cayden Primeau n’est pas encore prêt pour la LNH

Hier soir, on a constaté que la pression imposée sur les épaules du gardien Cayden Primeau était trop demandante pour lui. Face aux Ducks, il a été retiré en plein milieu d’un match pour la quatrième fois en sept présences devant le filet cette saison.

Il ne compte qu’une seule victoire dans tous ces matchs et affiche une moyenne de 4.60 et un pourcentage d’arrêts de .879% en 326 minutes de jeu cette saison à Montréal.

Récemment appelé en renfort à cause des blessures de Carey Price et Jake Allen, il a dû venir en urgence avec le Tricolore. On dirait que cette fois-ci, on lui en a trop demandé, lui qui a été chassé 3 fois en 4 rencontres seulement en janvier. Dernièrement, la vitesse de la LNH semble trop rapide pour lui, alors que la défensive n’est pas la plus solide pour limiter les chances de marquer. Il y a donc un mélange des deux, c’est-à-dire que Primeau pourrait faire mieux son travail, mais les joueurs devant lui aussi.

Pour le Québécois Samuel Montembeault, il ne faut pas s’inquiéter pour Primeau.

« Il faut qu’il relaxe et qu’il ait du plaisir. C’est un jeune gardien. Il n’a que 22 ans. C’est un gardien qui est vraiment bon techniquement. Il a beaucoup de talent. Je ne suis pas inquiet pour son potentiel.» Montembeault

Bref, on se rend bien compte que le jeune portier doit encore passer du temps dans la Ligue Américaine et qu’il n’est pas prêt pour le circuit Bettman. En 2 ans et demie, il a obtenu exactement 65 matchs avec le Rocket de Laval, performant quand même très bien. Cependant, l’ancien entraîneur des gardiens Stephane Waite assurait qu’il faudrait facilement 100 départs dans la LAH pour Primeau avant qu’il puisse vraiment faire le saut dans la LNH.

Clairement, il n’est pas en confiance présentement et on doit lui permettre de reprendre confiance en le laissant à Laval. Malheureusement, la situation des gardiens blessés force le Canadien à le surutiliser et ça nuit à son développement, un peu comme Cole Caufield qui doit prendre du temps pour retrouver sa constance.

Article précédent

Carey Price est un intouchable

Article suivant

Le Canadien demeurera à huit-clos jusqu'au 13 février

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.