CanadiensHockeyLNH

Claude Julien envoie un message à la LNH

Au cours de la troisième période entre le Canadien et les Sénateurs hier, Erik Gudbranson a servi une grosse mise en échec à Jake Evans. Ce contact à la tête a forcé Evans à quitter le rencontre et disons que ça n’a pas vraiment plu à l’entraineur-chef Claude Julien.

Il s’agissait d’une troisième mise en échec à la tête sur un joueur du Canadien depuis le début de la saison, où aucune suspension n’a été décernée à l’instigateur du contact, si on parle également de Tyler Myers et Dillon Dube. Le département de la sécurité de la LNH avait d’ailleurs dit que le contact à la tête sur Jesperi Kotkaniemi par Dube était inévitable et c’est pourquoi il n’y avait pas eu de suspension.

En entrevue après la rencontre, Julien a lancé un message assez clair à la LNH sans toutefois aller trop loin pour éviter une amende.

« Je ne sais pas si la LNH va juger que le coup à la tête d’Evans était inévitable et on verra pour une suspension. Nos opinions ne semblent pas souvent être vues de la même façon. » Julien

Clairement, sa réponse était une flèche vers la LNH, alors que la ligue ne semble pas protéger ses joueurs en laissant autant de contacts dangereux sans punition. Et là, ça s’applique au Canadien qui en ont reçu trois cette saison, mais ça pourrait arriver à toutes les équipes. Ce n’est pas un très beau message lancé à tous les joueurs de la ligue qui se croiront tout permis avec ces décisions douteuses.

C’est bien beau que les mises en échec font partie du sport et que des gens jugent que ça pourrait dénaturer le hockey, mais à un certain moment, il faut protéger les joueurs. Ce n’est pas le temps d’attendre qu’un athlète soit blessé gravement et qu’on regrette nos décisions.

Article précédent

Le grand rendez-vous du Super Bowl

Article suivant

Les Buccaneers remportent le Super Bowl LV

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *