CanadiensHockeyLNH

Cole Caufield retourné avec le Rocket ?

À la barre du 98,5 FM hier, 4 experts ont débattu à savoir s’il ne serait pas une bonne chose de retourner Cole Caufield avec le Rocket de Laval.


Le premier à avoir abordé le sujet, c’est Maxim Lapierre qui n’aime pas du tout l’éthique de travail du jeune homme de 20 ans sur la patinoire présentement. Il pense que ce ne serait pas une catastrophe pour sa carrière de l’envoyer à Laval afin d’apprendre à travailler dans le bon sens et de reprendre confiance en lui cette année. L’ancien joueur du Canadien ne croit pas que c’est la solution pour le moment, mais que si les difficultés se poursuivent, un passage avec le Rocket pourrait l’aider.

« En ce moment, il ne va pas chercher la rondelle pour ne pas prendre de mise en échec, il ne bloque pas de lancers, il ne donne pas le coup de patin d’extra en échec avant pour créer des revirements. L’éthique de travail, ça doit s’apprendre, et en ce moment, il n’a pas une éthique de travail que j’aimerais en tant qu’entraîneur. » Lapierre

Je ne crois sincèrement pas que ce serait une bonne chose de l’envoyer dans la ligue américaine comme Guillaume Latendresse et Dany Dubé le croit. Ceux-ci pensent qu’il y a une manière de lui envoyer un message en l’utilisant d’une manière différente sans toutefois nuire à sa confiance et l’obliger à refaire ses classes dans les rangs mineurs.

Il est clair qu’à 20 ans, Caufield a encore bien des choses à apprendre. Il a toutefois déjà démontré qu’il appartient à l’élite grâce à ses dernières séries éliminatoires. Ce n’est pas parce qu’il est possible de le retourner à Laval par son contrat qu’il faut absolument le faire.

Le #22 n’a pas marqué encore cette saison, mais on pourrait avoir le même débat avec chaque attaquant du Canadien présentement. Des joueurs comme Toffoli, Gallagher, Dvorak, Anderson aussi sont invisibles et pourtant, on ne se pose pas la question à savoir s’ils devraient jouer dans la ligue Américaine. Pourquoi ? Parce que tous les joueurs du Tricolore ont perdu leur confiance en début de saison. Il semble donc encore trop tôt pour le céder au Rocket de Laval.

Il y a quand même place à y penser chez le Canadien, mais ce serait un énorme risque de briser sa confiance autant en le gardant dans un vestiaire qui accumule les défaites à Montréal ou en le laissant trop longtemps dans la Ligue Américaine. Ça a fonctionné avec Max Pacioretty dans le passé, mais ça ne veut pas dire que ça fonctionnerait pour Caufield.

Le Canadien n’a qu’à trouver le moyen de retrouver le chantier de la victoire et le débat s’arrêtera tout de suite.

Article précédent

Le Canadien accueille Kotkaniemi et les Hurricanes

Article suivant

Connaissez-vous Ryan Rozicki ? : prochain adversaire d’Oscar Rivas

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *