CanadiensHockeyLNH

Dans l’ombre, Michael Frolik est un vrai professionnel

On rappelle la présence du vétéran Michael Frolik dans l’entourage du Canadien depuis le début de la saison. L’ailier gauche n’a peut-être pas encore joué un seul match dans ces séries éliminatoires, mais il demeure un vrai professionnel malgré tout.

Après avoir disputé seulement huit rencontres en saison régulière et sachant bien qu’il est bien loin de reprendre une place dans l’alignement montréalais d’ici la fin de la saison, Frolik poursuit son entraînement. Il semble qu’il était présent à Brossard une heure avant l’entrainement, faisant des courses et des exercices hors-glace afin de garder la force en cas d’un appel soudain.

Bien sûr, il est payé à un prix plutôt élevé pour rester en forme, mais la motivation semble quand même présente dans ses actions. On voit clairement qu’il est un vrai et qu’en tant que champion de la Coupe Stanley en 2012, l’athlète de 33 ans ne veut pas être une source de distraction pour le Canadien. Quand un athlète ne joue pas, mais agi de cette façon, il devient plutôt une motivation de plus pour ses coéquipiers qui se trouvent sur la glace.

Article précédent

Le retour au travail de Dominique Ducharme

Article suivant

Alex Burrows ne veut pas revivre le même cauchemar

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *