CanadiensHockeyLNH

Jake Evans ressent-il la pression ?

Avec l’arrivée d’Eric Staal dans la formation du Canadien prochainement, la place de Jake Evans est plus que jamais menacée dans la formation. Un peu de compétition à l’interne n’a jamais fait de mal à une équipe et on sent que le jeune ontarien ne veut pas perdre son rôle. Il a été incroyable face aux Sénateurs.

Hier soir, évoluant au poste de 4e centre, il a probablement été le meilleur joueur du Canadien sur la glace avec son trio de Corey Perry et Michael Frolik. Il n’a pas marqué hier soir, mais son travail acharné en désavantage numérique a permis à Paul Byron de toucher la cible, alors que Perry a également profité de l’énergie de son coéquipier pour faire 3-0 en troisième période.

Evans a tout fait pour un rôle sur le 4e trio avec 4 lancers au but et 2 mises en échec, utilisant son énergie pour pousser ses coéquipiers à aller dans la même direction. Il y aura donc un véritable casse-tête pour Dominique Ducharme prochainement. Qui garder dans la formation et qui enlever pour insérer Eric Staal, Tyler Toffoli et Joel Armia ?

En partant, on se doute que Paul Byron et Michael Frolik seront retirés de l’alignement, mais Artturi Lehkonen et Jake Evans méritent vraiment de conserver leur place. Ils ont joué avec l’énergie du désespoir et ont vraiment mériter de jouer plus. Joel Armia pourrait donc passer son tour si tout le monde est en santé. Voici ce à quoi l’offensive pourrait ressembler.

Drouin – Suzuki – Anderson
Tatar – Danault – Gallagher
Staal – Kotkaniemi – Toffoli
Lehkonen – Evans – Perry

Extra : Byron, Armia, Frolik

Avec le luxe d’avoir autant de profondeur, il faut dire que le Canadien pourrait aussi favoriser une certaine rotation offensive d’ici la fin de la saison. Avec un calendrier condensé de 23 matchs en 40 jours, on pourrait prendre cette décision. Pas de mal à ça, si tout le monde fait son travail quand il est dans l’alignement.

Article précédent

Phillip Danault a retrouvé sa confiance

Article suivant

Autre match du Rocket, autre victoire

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *