CanadiensHockeyLNH

La fin de la malédiction de Patrick Roy ?

Depuis que Patrick Roy a quitté le Canadien en 1995 sous des circonstances difficiles, l’équipe connait une panne sèche en séries éliminatoires. Cependant, le tout semble vouloir changer cette année, alors que le Canadien est sur une séquence de 7 victoires de suite.

D’où est-ce que cette série de victoires a commencé exactement ? Depuis que Patrick Roy et Mario Tremblay ont officiellement enterré la hache de guerre qui avait causé le départ du #33 de Montréal suite à une dispute entre les deux têtes fortes. Les deux hommes ne s’étaient pas vraiment parlés depuis ce temps, alors que la dispute entre Roy et le Canadien était déjà terminée depuis le retrait de son chandail en 2012.

Bien sûr, depuis 1995, le Canadien a aussi accédé à la demi-finale en 2010 et 2014, mais beaucoup de similitudes nous permettent de lier l’édition de 2021 à celle de 1993, c’est-à-dire le dernier titre du Tricolore. On ne peut pas être insensible avec cette liaison.

Le tout commence par le leadership du gardien de but, alors que Carey Price peut se permettre d’être comparé à Roy cette année avec une moyenne de 1,97 but alloué par match (3e LNH) et une efficacité de ,935 (1er LNH). Un portier en pleine confiance qui vole des buts à tous les matchs et qui inspire confiance à ses coéquipiers.

Comme en 1993, on parle aussi d’une équipe grandement négligée qui a surpris tous les experts après deux rondes de hockey, Oui, le Canadien sort gagnant d’une division faible selon plusieurs, mais il faut admettre que l’on n’attendait pas cette équipe dans le carré d’as, peu importe le parcours qu’elle devait affronter. Ces 7 victoires de suite est la plus longue séquence de gains depuis le titre de 1993 d’ailleurs.

Bref, on peut voir très loin, mais ce qui compte, c’est que le Canadien nous fait vivre de belles émotions présentement. On doit continuer de respecter nos adversaires et de se jouer un match à la fois. Cependant, on espère que la malédiction de Patrick Roy est bel et bien terminée.

Article précédent

La suspension de Mark Scheifele lui coûtera quelques dollars

Article suivant

Le Canadien repêchera beaucoup plus loin

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *