CanadiensHockeyLNH

La patience avec Kaiden Guhle

L’espoir du Canadien Kaiden Guhle possède un très bon potentiel, mais il faudra assurément prôner la patience avec lui. Le défenseur de 19 ans avait démontré de beaux flashs l’an dernier lors de son court passage avec le Rocket de Laval et on voyait qu’il allait devenir un très bon joueur éventuellement.

Pouvant jouer dans la Ligue Américaine en raison de la COVID-19, il distribuait les mises en échec et ne semblait pas intimidé par les adversaires plus gros et un plus âgés. Lors de son retour dans la WHL avec les Raiders de Prince Albert, il a toutefois subi une blessure qui lui a fait jouer seulement 2 rencontres et il n’a plus vu d’action pour le reste de l’année.

Son développement a donc été grandement ralenti dans la dernière saison et c’est pourquoi on doit lui laisser le temps de retrouver son rythme. Il est pratiquement un an en retard par rapport aux autres espoirs de l’organisation et dans ses propos, on sent que celui-ci aimerait passer une saison de plus dans les rangs juniors où il sera en plus capitaine de l’équipe.

« Je crois que la prochaine saison sera évidemment très importante Ça va être bien de retourner à la normale et de viser une saison complète là-bas. Passer du temps sur la route, dans l’autobus, avec les gars, c’est le genre de choses qui te manquent quand elles ne sont plus possibles. » Guhle

De toute façon, on sait qu’il n’y a pas vraiment de place pour lui dans la brigade défensive du Canadien et c’est de la seule façon qu’il pourrait jouer dans les rangs professionnels. Il ne pourrait pas jouer dans la Ligue Américaine en raison d’une entente avec la LCH.

C’est pourquoi d’apprendre à dominer encore plus serait une merveilleuse expérience, alors que le Championnat mondial junior fera aussi partie de son calendrier avec le Canada pour une deuxième année consécutive. Il serait un leader pour cette formation dominante tous les ans.

Article précédent

Analyse 32 en 32 : Blues de St. Louis

Article suivant

Les jeunes Canadiens affrontent les Sénateurs

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *