CanadiensHockeyLNH

Le Canadien compte déjà 2 buts en infériorité numérique

Mine de rien, les unités spéciales du Canadien ont vraiment aidé l’équipe en ce début de saison important dans une année écourtée. Quand on parle de profondeur sur toute la ligne, ça n’aura jamais été aussi vrai cette saison.

Non seulement l’équipe a marqué un but en avantage numérique dans chacune des trois rencontres avec une efficacité de 40% au 4e rang de la ligue, mais elle connait également du succès avec un homme en moins sur la glace. On parle d’une efficacité de 85,7 % en trois parties au 13e rang de la LNH.

Après seulement trois matchs, le Tricolore a déjà inscrit deux buts à 4 contre 5 pour prendre le premier rang de la LNH à ce chapitre. L’an dernier, on en avait d’ailleurs marqué 5 en pareille situation, alors qu’en suivant un bon rythme, on devrait faire mieux en 2021. Bien que l’on peut critiquer parfois le 4e trio, on comprend maintenant pourquoi on les utilise.

Samedi soir, Jake Evans avait marqué en désavantage numérique, alors que le Finlandais Artturi Lehkonen a fait la même chose hier pour une deuxième rencontre consécutive face aux Oilers. Ce qui illustre seulement que le Canadien est menaçant dans toute les situations cette saison.

Pour un deuxième match de suite, on a trouvé le moyen de marquer au moins un but à égalité numérique, en avantage numérique et en désavantage numérique dans la même joute. Un fait assez rare dans la LNH honnêtement.

Article précédent

Carter Hart se fait chasser contre les Sabres

Article suivant

Le Canadien n'a pas tiré de l'arrière cette saison

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *