CanadiensHockeyLNH

Le Canadien a été atroce sur les mises en jeu

En plus de 2 défaites en deux rencontres chez le Canadien, on constate que les joueurs ont été atroces sur les mises en jeu jusqu’à maintenant. Face aux Maple Leafs et aux Sabres, le Tricolore a remporté un total de 45% de ses mises en jeu pour une efficacité de 57 en 128 en deux parties.

Au moins, on ne peut pas blâmer le travail de Christian Dvorak qui est à 55% jusqu’à maintenant et Nick Suzuki à 50%, mais pour le moment, Cédric Paquette (15%) et Jake Evans (36%) devront clairement faire beaucoup mieux à ce chapitre.

Disons que quand ton équipe n’a pas l’avantage dans cette facette du jeu, il y a beaucoup plus de chances de courir après la rondelle. 55% du temps, tu commences le jeu sans le disque et doit faire l’effort de le récupérer. La fatigue vient plus rapidement que l’adversaire, c’est certain.

Contre une faible formation comme les Sabres hier, le Canadien aurait dû dominer sur les mises en jeu, considérant que Cody Eakin était le seul vrai centre expérimenté et que Casey Mittelstadt a quitté au milieu du match. Dylan Cozens et Tage Thompson n’étant pas habitués nécessairement à être occupés dans cette facette de jeu, ce n’était pas normal de perdre autant de mises en jeu.

Si on regarde l’avantage numérique blanchi en deux matchs, l’équipe a eu trop de difficultés à gagner des mises en jeu en début de supériorité numérique, si bien que l’on perd du temps à chaque fois pour récupérer la rondelle après un dégagement. Ce n’est pas le seule cause des déboires de l’équipe avec un homme en plus, mais ça s’explique en partie.

Pas nécessairement qu’un seul joueur fait toute la différence, l’absence de Phillip Danault fait quand même mal au Tricolore qui devra être meilleur au cercle des mises en jeu pour retrouver le chemin de la victoire. Tranquillement déjà, Paquette pourrait perdre sa place s’il n’est pas efficace et qu’il n’apporte rien à l’équipe.

Article précédent

Un contrat pharamineux pour Charlie McAvoy

Article suivant

Première sortie dominante pour le Rocket

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *