CanadiensHockeyLNH

Le travail d’Artturi Lehkonen en désavantage numérique souligné

Cette saison, le Finlandais Artturi Lehkonen est utilisé dans un rôle plus défensif que dans le passé et il fait un travail remarquable. Pas plus tôt que l’an dernier, il évoluait sur une troisième unité et semblait parfois manquer de constance dans son jeu. Il ne semblait pas dans la bonne chaise tout simplement.

Cette saison, il joue premièrement sur un quatrième trio, où il doit simplement jouer avec énergie pour travailler en échec-avant. Cependant, il a surtout trouvé le moyen de faire du désavantage numérique sa spécialité. Il est maintenant un cauchemar pour les joueurs adverses en possession de rondelle, alors que Lehkonen cause plusieurs revirements par match avec un homme en moins. On dirait qu’il a compris comment déranger l’adversaire et écouler encore plus de temps grâce à la pression effectué avec son bâton.

Ce n’est pas un hasard qu’il a déjà marqué 2 buts et décoché 4 lancers en désavantage numérique cette saison. Pourtant, il est seulement le 48e attaquant le plus utilisé en infériorité numérique avec un temps de jeu de 2 minutes 28 secondes par 60 minutes. Même selon le NHL Network, son travail est remarquable cette année.

Toute l’équipe du Canadien emprunte une mentalité agressive cette saison en désavantage numérique et les autres équipes semblent surprises à chaque fois qu’il y a de la pression. Mine de rien, jouer avec un joueur en moins sur la glace ne veut pas seulement signifier de fermer la porte à l’autre équipe, mais aussi de surprendre l’adversaire. Le Canadien compte déjà 6 buts en désavantage numérique, un sommet dans la LNH.

Artturi Lehkonen fait partie de ce noyau du Tricolore qui est vraiment impressionnant dans cette phase de jeu. Soulignons aussi l’excellent travail de Phillip Danault, Paul Byron, Jake Evans, Nick Suzuki et Tyler Toffoli qui partagent principalement le temps de jeu.

Article précédent

Non, le Canadien n'est pas dans la pire division

Article suivant

Nick Suzuki aux Olympiques de 2022 ?

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *