CanadiensHockeyLNH

L’équipement d’Andrei Vasilevskiy était bien légal

Suite à une photo de Carey Price et Andrei Vasilevskiy côte-à-côte, plusieurs trouvaient que le Russe ne portait pas un équipement très légal. Avec un poids et une grandeur similaire à Price pourtant, il avait l’air deux fois plus gros que son adversaire.

Pourtant, il semble que son équipement est bien légal, alors que l’explication semble plutôt logique par Louis Domingue, un ancien coéquipier à Tampa Bay. La différence résiderait dans le fait que Vasilevskiy ne place pas son plastron à l’intérieur de ses culottes, contrairement à Price qui le met à l’intérieur. D’ailleurs, le portier du Lightning posséderait même un plastron Bauer, l’un des plus petits disponibles.

Cependant, il y a clairement moins d’espace pour faire passer la rondelle avec un lancer d’un joueur de la façon que c’est porté, faisant en sorte que Vasilevskiy a l’avantage sur les tireurs.

Ce qui n’est pas compréhensible, c’est qu’il n’y ait pas une règle de la LNH pour obliger les gardiens à porter leur plastron à l’intérieur ou à l’extérieur de leur culotte, pas les deux. Ce qui permettrait aux tireurs de savoir à quoi s’attendre. Pourquoi laisser le choix au gardien, si les patineurs doivent obligatoirement attacher leur chandail à leur culotte.

Bref, Vasilevskiy mérite assurément le trophée Conn-Smythe et tout le succès de ses performances malgré tout ce qu’on pourrait dire. Cependant, ça laisse quand même perplexe.

Article précédent

Brendan Gallagher a été cambriolé

Article suivant

La priorité du Canadien devient Phillip Danault

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *