CanadiensHockeyLNH

Les départs de Danault, Tatar et Armia ?

Il reste encore au moins un match au Canadien avant de subir l’élimination des séries, mais on semble déjà avoir à penser à la saison morte. Avant tout ça, la principale question cette saison était de savoir si les joueurs autonomes sans compensation à venir allaient revenir avec l’équipe ?

En offensive, on parle principalement de Phillip Danault, Tomas Tatar et Joel Armia (10,48 M$ combinés). Ceux-ci connaissent présentement des séries éliminatoires très difficiles et pourraient donc disputer leur dernier match dans l’uniforme de l’équipe demain soir. On peut aussi ajouter Eric Staal et Corey Perry à cette liste.

On savait qu’il était pratiquement impossible de tous les ramener à Montréal, mais en voyant leur récentes performances, il est clair qu’il faut un changement majeur dans cette formation. Et ça passe par le non-retour de ces vétérans pour laisser la place à des jeunes joueurs afin de trouver un autre noyau prêt à performer.

On parle donc de l’utilisation des Nick Suzuki, Cole Caufield, Jesperi Kotkaniemi, Jake Evans, Jesse Ylonen en attaque et des Alexander Romanov, Cale Fleury, Kaiden Guhle en défensive à partir de la prochaine saison.

Bien sûr, on devra conserver les services offensifs de Tyler Toffoli, Josh Anderson et Brendan Gallagher, mais on doit commencer à faire le ménage des vétérans qui tournent en rond. On pourrait évidemment être tenté à échanger Carey Price et Shea Weber, mais leur contrat pourrait être difficile à échanger.

Bref, ce type de décisions peut parfois être difficile à prendre et surtout pour Marc Bergevin, mais lui aussi pourrait en être à ses derniers moments dans l’organisation. Ça va dépendre de Geoff Molson qui pourrait/devrait faire un changement de garde.

Article précédent

Le retour des partisans dans la LHJMQ

Article suivant

Le Canadien tentera de vendre des billets aujourd'hui

1 Comment

  1. Marc Rainville
    26 mai 2021 à 14 h 39 min — Répondre

    Bergevin doit liquides son directeur du recrutement dans les cinq dernières années aucun des premiers ne fait le travail

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.