CanadiensHockeyLNH

Les départs de Danault, Tatar et Armia ?

Il reste encore au moins un match au Canadien avant de subir l’élimination des séries, mais on semble déjà avoir à penser à la saison morte. Avant tout ça, la principale question cette saison était de savoir si les joueurs autonomes sans compensation à venir allaient revenir avec l’équipe ?

En offensive, on parle principalement de Phillip Danault, Tomas Tatar et Joel Armia (10,48 M$ combinés). Ceux-ci connaissent présentement des séries éliminatoires très difficiles et pourraient donc disputer leur dernier match dans l’uniforme de l’équipe demain soir. On peut aussi ajouter Eric Staal et Corey Perry à cette liste.

On savait qu’il était pratiquement impossible de tous les ramener à Montréal, mais en voyant leur récentes performances, il est clair qu’il faut un changement majeur dans cette formation. Et ça passe par le non-retour de ces vétérans pour laisser la place à des jeunes joueurs afin de trouver un autre noyau prêt à performer.

On parle donc de l’utilisation des Nick Suzuki, Cole Caufield, Jesperi Kotkaniemi, Jake Evans, Jesse Ylonen en attaque et des Alexander Romanov, Cale Fleury, Kaiden Guhle en défensive à partir de la prochaine saison.

Bien sûr, on devra conserver les services offensifs de Tyler Toffoli, Josh Anderson et Brendan Gallagher, mais on doit commencer à faire le ménage des vétérans qui tournent en rond. On pourrait évidemment être tenté à échanger Carey Price et Shea Weber, mais leur contrat pourrait être difficile à échanger.

Bref, ce type de décisions peut parfois être difficile à prendre et surtout pour Marc Bergevin, mais lui aussi pourrait en être à ses derniers moments dans l’organisation. Ça va dépendre de Geoff Molson qui pourrait/devrait faire un changement de garde.

Article précédent

Le retour des partisans dans la LHJMQ

Article suivant

Le Canadien tentera de vendre des billets aujourd'hui

1 Comment

  1. Marc Rainville
    26 mai 2021 à 14 h 39 min — Répondre

    Bergevin doit liquides son directeur du recrutement dans les cinq dernières années aucun des premiers ne fait le travail

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *