CanadiensHockeyLNH

Les double-échecs du CH ont dérangé Auston Matthews

En troisième période mercredi soir, l’intensité était bien présente dans le match entre le Canadien et les Maple. Devant le filet de Carey Price, on pouvait y voir Auston Matthews lutter avec les défenseurs pour gagner sa position, mais les double-échecs l’ont pas mal dérangé.

Sur une certaine séquence, le #34 des Leafs est même retourné au banc par la suite et on pouvait le voir en douleur. Ce qui a même dérangé le joueur, mais aussi son agent qui s’est exprimé sur Twitter. Il aimerait que l’on protège un peu plus les joueurs de premier-plan de la LNH, un peu comme les quarts-arrière de la NFL.

Il est certain que son point est bien applicable puisque l’on ne veut pas voir des joueurs vedettes se faire blesser, mais c’est justement ce que la ligue tente de faire avec les gardiens de but. On se souvient d’une époque où les gardiens se faisaient brasser bien plus que ça et les règlements sont maintenant plus sévères par rapport à ça.

En plus, ce n’est pas nouveau dans la LNH. Il faut savoir payer le prix devant le filet et bien que les double-échecs ne soient pas très légaux, c’est un jeu qui se joue à deux. Matthews a aussi donné des coups de bâton et il a même sorti le genou sur un joueur du Canadien (Josh Anderson) en troisième période. Les arbitres ont donc décidé d’en laisser passer un peu plus, au détriment de la légalité et je crois qu’il faut laisser ça comme ça.

Clairement, cette situation démontre aussi que la brigade défensive dérangera souvent les attaques adverses cette saison. Que ce soit Chiarot, Weber et Edmundson, ce sont tous de gros bonhommes qui pratiquent un style de jeu robuste devant le filet. C’est certainement une bonne nouvelle pour Carey Price qui sera un peu plus protégé cette année. En tout cas, on verra probablement moins de joueurs devant le but.

Article précédent

Samuel Blais sanctionné pour un coup à la tête

Article suivant

Les Islanders gâchent l'entrée en scène de Lafrenière

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *