CanadiensHockeyLNH

Les échecs de la première ronde chez le Canadien

D’ici samedi, on saura si le choix de premier tour en 2018, Jesperi Kotkaniemi sera encore membre du Canadien. Cependant, qu’il reste à Montréal ou pas, ça va nous faire un triste constat en première ronde pour l’organisation.

Entre 2012 et 2018, on voit que 6 des 7 choix de première ronde durant cette période auraient maintenant quitté l’organisation si on ajoute le nom de Kotkaniemi éventuellement. Pendant ce temps, seul Ryan Poehling appartient encore au Canadien, mais il ne joue pas encore dans la LNH.

Si on regarde plus profondément, on constate que Galchenyuk, McCarron, Scherbak et Juulsen ont de la difficulté à gagner leur place dans la LNH, alors que Sergachev est un régulier avec le Lightning. La moyenne du rang de sélection est au 18e rang d’ailleurs. Ce n’est donc pas comme si on repêchait toujours au fond.

On parle vraiment d’une mauvaise moyenne au bâton pour une équipe bâtie par le repêchage selon Marc Bergevin qui est aussi entré en poste comme DG en 2012. Clairement, l’ère Bergevin n’aura pas été très efficace pour trouver des perles rares par la séance de sélection, alors que le travail de repérage le plus simple se fait souvent au premier tour.

Plus récemment, on peut pratiquement dire que Cole Caufield (2019) a fait sa place dans le circuit Bettman pour plusieurs années, alors qu’il est encore trop tôt pour s’avancer avec Kaiden Guhle (2020) et Logan Mailloux (2021). Le talent semble un peu plus présent avec ces trois derniers, mais même Mailloux a un long parcours devant lui avec son dossier criminel en Suède.

On ne dit pas que Bergevin ou Timmins devraient être congédiés pour ça, mais c’est un véritable constat d’échec qui nous permet de dire que l’on n’a pas fait notre travail de ce côté. Le développement ne semble pas vraiment être notre force depuis 10 ans.

Au cours de la prochaine saison, seulement 4 joueurs repêchés par le Canadien entre 2012 et 2021 seront de l’alignement. Il s’agit d’Artturi Lehkonen, Cole Caufield, Jake Evans et Alexander Romanov. Cela ne tient pas compte de Kotkaniemi évidemment.

Article précédent

Leylah Fernandez atteint le 3e tour au US Open

Article suivant

Félix Auger-Aliassime poursuit sa route au 3e tour

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *