CanadiensHockeyLNH

L’offensive équilibrée du Canadien cette saison

Le Canadien a eu un été très mouvementé après la finale de la coupe Stanley, mais on semble encore posséder une bonne équipe. Ce qu’on peut principalement retenir, c’est le fait que l’offensive sera encore très équilibrée et menaçante sur tous les trios. Bien sûr, de nombreux attaquants de qualité ont quitté l’équipe, dont Danault, Perry et Kotkaniemi, mais on semble avoir les éléments nécessaires pour les remplacer rapidement et efficacement.

L’espoir est grand pour avoir un premier trio de premier-plan puisque le duo de Cole Caufield et Nick Suzuki a été impressionnant l’an dernier en séries éliminatoires. On devra donc leur trouver un ailier de qualité, alors que la nouvelle acquisition Mike Hoffman semble tout désigné pour ce rôle offensif. Pour équilibrer le tout, on voit donc Tyler Toffoli jouer sur une deuxième unité, afin de se trouver avec deux joueurs très fiables défensivement. Brendan Gallagher n’a plus besoin de présentation, lui qui donne toujours son 100%, alors que le nouveau Christian Dvorak devrait être utilisé dans le rôle de Phillip Danault pour fermer la porte aux meilleurs avants de la LNH.

Malgré le départ de Jesperi Kotkaniemi chez les Hurricanes de la Caroline, on devrait conserver une bonne puissance offensive, alors que Mathieu Perreault pourrait finalement retrouver le poste de centre cette année. Celui-ci aurait deux joueurs très différents qui se complèteraient parfaitement avec Jonathan Drouin et Josh Anderson sur le troisième trio..Et on pourrait finalement avoir un quatrième trio tout aussi énergique que bon en défensive avec la présence de Jake Evans, Cédric Paquette et Joel Armia. Evans pourrait aussi monter les échelons au centre du troisième trio, s’il fait son travail efficacement, mais on ne lui mettra pas trop de pression pour le moment.

À noter qu’Artturi Lehkonen et Ryan Poehling pourraient aussi s’ajouter à l’alignement en cas de blessures, alors que Lehkonen attendra son tour, pendant que Poehling jouera chez le Rocket en début de saison. De son côté, Paul Byron a été opéré et sera de retour vers le mois de décembre. On voit donc simplement que le Tricolore possédera une offensive très équilibrée sur tous les trios. Le plus beau dans tout ça, c’est que plusieurs combinaisons sont possibles tout au long de la saison.

Un gros trou à combler en défensive sera évidemment le capitaine Shea Weber qui doit manquer toute la saison en raison de plusieurs blessures et sa carrière serait même en péril. Ce qui offrira encore la chance à Jeff Petry de démontrer tout son talent comme premier défenseur, alors que sa contribution avec Joel Edmundson a été extraordinaire l’an passé. On ne peut pas non plus douter de Ben Chiarot qui est très intimidant à la ligne bleue, alors qu’on voit David Savard apporter le même genre de contribution avec une solide présence défensive.

Il reste maintenant à espérer que le russe Alexander Romanov augmente sa contribution comme 5e défenseur et qu’il atteigne encore plus son excellent potentiel à 21 ans. Pour le moment, on le voit avec Brett Kulak, mais la lutte pour ce dernier poste se fera aussi avec Chris Wideman et Mattias Norlinder. En raison de son expérience, Kulak semble avoir une longueur d’avance, étant capable de contribuer dans toutes les situations. Ce sera donc le même genre de défensive cette année. Un top 4 composé d’arrières physiques et défensifs avec deux autres.

Aucun changement devant le filet cette saison, alors que Jake Allen sera le partant en début de saison puisque Carey Price se remet d’une opération à un genou. Lorsque le #31 sera prêt à reprendre l’action, il sera le numéro un et on connait tous la contribution qu’il peut apporter comme l’un des meilleurs au monde. On sait aussi qu’Allen est un excellent auxiliaire qui peut faire le travail en cas d’absence du numéro un. C’est donc pourquoi on tenait à le garder durant l’expansion et qu’on sera confortable à cette position. Pendant ce temps, Cayden Primeau poursuivra sa progression à Laval.

Bref, même si le Canadien a perdu quelques éléments importants, on semble posséder une équipe similaire qui peut surprendre bien des équipes. Il semble manquer un léger punch défensif en l’absence de Weber, mais le reste de la formation sera efficace quand même. Une présence en finale semble moins probable, mais on a hâte de voir la contribution des nouveaux joueurs.

Départs : Jesperi Kotkaniemi, Tomas Tatar, Phillip Danault, Corey Perry, Jon Merrill, Eric Staal, Erik Gustafsson, Shea Weber (blessé), Charlie Lindgren, 


Arrivées : Christian Dvorak, Mathieu Perreault, Mike Hoffman, Cédric Paquette, David Savard, Chris Wideman


Formation :

Hoffman – Suzuki – Caufield

Toffoli – Dvorak – Gallagher

Drouin – Perreault – Anderson

Paquette – Evans – Armia

Extra : Lehkonen, Byron(blessé)


Edmundson – Petry

Chiarot – Savard

Kulak – Romanov

Extra : Wideman


Carey Price – Jake Allen


Classement dans l’Est : 8e rang

Article précédent

Le Canadien s’incline face aux Maple Leafs

Article suivant

Cole Caufield a déjà été très solide

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *