CanadiensHockeyLNH

Qui sera le premier congédié chez le Canadien ?

Les récents insuccès du Canadien n’aident pas la cause des personnes à la tête de l’organisation en passant par Marc Bergevin et Claude Julien. Plusieurs amateurs et chroniqueurs pensent qu’un congédiement pourrait être la chose à faire dans l’équipe.

Qui sera le premier à perdre son poste au sein de l’organisation. L’entraineur-chef, le directeur général ou le dépisteur en chef Trevor Timmins ? La question se pose grandement, mais le plus probable sera encore l’homme principal derrière le banc, Claude Julien.

Étant donné que le Canadien vient de connaitre deux mauvaises séquences de huit et sept défaites, disons simplement que c’est lui qui sera visé en premier. Surtout que même si les blessures peuvent expliquer une partie de ce problème, ce n’est pas la seule raison. On sent que même si Armia, Byron, Drouin et Gallagher seraient en santé, ça ne changerait pas énormément. Quand on commence à perdre le contrôle de son équipe et qu’on semble découragé de nos décisions, c’est très mauvais signe pour l’entraineur-chef.

Et il ne faut pas oublier que Marc Bergevin avait congédié Michel Therrien pour protéger son emploi en 2017. Fera-t-il la même chose avec Julien ? Le DG est présent dans l’organisation depuis 2012 et il avait parlé de reconstruction. Après presque huit ans en poste à Montréal, le Canadien ne semble pas du tout avoir atteint son objectif et tourne en rond, alors qu’on pourrait rater les séries éliminatoires pour une quatrième fois en 5 ans.

Du côté de Timmins, ça peut devenir plus compliqué, étant donné que le banque d’espoirs semble bien remplie et que le futur pourrait être très solide avec des sélections intéressantes. Il ne semble pas être le coupable, mais pour un vent de changement, on pourrait décider de le remercier.

Devrait-on simplement demander à Geoff Molson de laisser le poste de président à quelqu’un qui possède de meilleures connaissances hockey ? Quelqu’un qui serait prêt à mettre ses culottes pour le bien de l’organisation et s’assurer que l’on bâtisse l’équipe de la bonne façon. Le propriétaire principal de l’équipe est-il la bonne personne en place ?

Bref, toutes les opinions méritent d’être considérées, mais il est clair que les hommes en place présentement se retrouvent clairement dans les eaux troubles. Le tournage en rond avec Marc Bergevin en poste a-t-il assez duré.

Crédit photo : iheartradio.ca

Article précédent

2 joueurs du Canadien dans le top 10 des meilleurs espoirs

Article suivant

Auston Matthews établit un record des Maple Leafs

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *