CanadiensHockeyLNH

Ryan Poehling apprécie le changement sous Martin St. Louis

S’il y a bien une bonne chose au changement d’entraineur-chef du Canadien, c’est que les jeunes joueurs pourront en profiter pour se développer. Cole Caufield semble avoir retrouvé sa confiance et est plus impliqué dans le jeu récemment, mais on peut également parler du centre Ryan Poehling qui voit d’un bon oeil l’arrivée de Martin St. Louis.

Ce que l’Américain apprécie particulièrement, c’est qu’il a l’impression que le plaisir est revenu dans le vestiaire dans la dernière semaine avec l’arrivée de St. Louis chez le Tricolore. Ce qu’on peut souligner, c’est le fait que la majorité des joueurs pensent comme lui, même s’ils sont encore déçus de perdre.

En trois matchs depuis l’arrivée d’un nouvel entraineur, Poehling semble continuer son excellent travail en développement, alors qu’il a amassé 2 passes et 6 tirs, tout en s’occupant du travail en défensive durant le désavantage numérique. De plus en plus, le poste de quatrième centre lui appartient, mais il semble viser le troisième centre au moins un jour.

Ainsi, on voit beaucoup de positif avec Martin St. Louis, mais ce dernier devra commencer à gagner des matchs s’il souhaite conserver sa place derrière le banc. C’est bien beau de voir un meilleur effort et d’avoir l’air moins fou, mais l’équipe doit démontrer une progression constante pour qu’il demeure à Montréal. Et cette progression doit aussi se voir au chapitre des victoires.

On espère donc que Martin St. Louis obtiendra sa première victoire jeudi soir face aux Blues de St. Louis. Si on parle d’amélioration, nous en sommes rendu-là.

Article précédent

Lewis Hamilton sera de retour avec Mercedes

Article suivant

Tyler Toffoli échangé aux Flames ?

2 Comments

  1. Jacques Bérubé
    14 février 2022 à 13 h 23 min — Répondre

    bla bla bla une équipe qui doit se réinventer une âme, et voir de nouveaux leaders porter le flambeau ne pourra pas se mettre à défoncer les murailles facilement mais l’effort la persévérance et
    une éthique de travail irréprochable vont à moyen terme apporter son lot de dividendes.
    CE N’ EST PAS EN NOMBRE DE VICTOIRE qu’on peut mesurer le progrès mais par l’acharnement soir après soir que tous se rapprocheront du but de former une équipe compétitive.
    Les tricheurs devront partir, les vraies resteront et le canadien pourra se relever fier d’appartenir à une ligue d’élite.
    Seul le travail peut compenser le manque de talent.

  2. Jacques Francoeur
    14 février 2022 à 14 h 41 min — Répondre

    Le Système vas être régler quand y vas avoir un ailier droit a la Guy Lafleur et un Chris Nilan dans l,allignement,

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.