CanadiensHockeyLNH

Shea Weber a-t-il commencé à ralentir ?

Pour le capitaine Shea Weber, il s’agit d’un début de saison très difficile pour le supposé premier défenseur du Canadien. Cette année, il ne semble pas aussi actif que par le passé et il connait un léger ralentissement. Est-ce suffisant pour s’en inquiéter ?

Après tout, il a eu une récolte offensive honnête de 7 points en 17 parties, mais possède le pire différentiel de l’équipe à -4. Sauf que le problème, c’est aussi qu’il a amassé 6 points en avantage numérique, étant moins bien présent à égalité numérique. Pour la première fois depuis 2017-18, il possède un différentiel négatif. On peut ainsi dire que Jeff Petry est présentement le meilleur défenseurs de l’équipe sans trop y réfléchir.

On peut bien croire que Weber est beaucoup utilisé en désavantage numérique, mais justement, cette unité aussi est en grande difficulté cette saison. On est actuellement au 20e rang de ligue avec une efficacité d’environ 78%. On ne peut pas appliquer ces problèmes à une seule personne avec un joueur en moins, mais admettons que le #6 semble bien moins efficace cette année.

L’athlète de 35 ans, qui a disputé un 1000e match en carrière, semble avoir sérieusement ralenti. Sans dire qu’il n’a pas place dans la LNH, disons simplement qu’il n’a pas l’efficacité qu’on lui donnait quelques années auparavant. Peut-être que ce sont les blessures, peut-être l’âge ou le système de jeu, mais il doit certainement faire mieux parce que le Canadien en a besoin. On ne veut pas seulement compter sur lui pour nettoyer le devant du filet.

Bref, on ne peut pas tout de suite parler de ralentissement, mais Weber devra changer les choses rapidement. Sinon, l’équipe sera dans le trouble, c’est certain.

Article précédent

Brett Kulak devrait revenir aux côtés de Romanov

Article suivant

Grave accident de voiture pour Tiger Woods

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *