CanadiensHockeyLNH

Un beau casse-tête offensif chez le Canadien

Pendant que plusieurs attaquants sont blessés chez le Canadien et que l’équipe gagne quand même, le retour en santé sera difficile à gérer prochainement. Quand on voit que l’équipe gagne avec Cole Caufield et Jake Evans (rappels d’urgence) qui contribuent vraiment aux succès de l’équipe, il sera difficile de les tasser de l’alignement pour les séries éliminatoires.

Le premier marque des buts importants à des moments cruciaux, pendant que le deuxième est excellent comme centre d’énergie et en désavantage numérique. Impossible de ne pas les faire jouer plus.

Sans calculer Jonathan Drouin dans les attaquants, il faut penser que Paul Byron, Tomas Tatar et Brendan Gallagher seront de retour pour les séries éliminatoires. On se doute bien que Michael Frolik ne restera pas dans l’alignement, mais par la suite, qui on enlève et qui on laisse dans l’équipe pour les séries éliminatoires ?

On retrouverait assurément le trio régulier de Tatar, Danault et Gallagher qui s’occuperait du gros trio offensif des Leafs ou des Oilers, alors que les unités de Toffoli, Suzuki, Armia (marquer des buts) et Lehkonen, Evans, Caufield font déjà le travail avec efficacité et resteraient intactes. Ce qui nous laisserait à un dernier trio qui serait composé de Perry, Kotkaniemi et Anderson.

Avec tous les joueurs en santé, on retrouverait ainsi Byron, Staal et Frolik sur la galerie de presse et si on avait besoin d’eux, on pourrait les appeler en renfort. Cependant, même si la vitesse demeure importante pour l’équipe, je préfèrerais l’expérience de Perry à la place de Byron sur l’aile gauche du troisième/quatrième trio.

Ce qui devient intéressant, c’est le fait que l’on aura de la profondeur pour une longue série en première ronde. Si la fatigue commence à s’accumuler, il sera possible de ramener de l’énergie avec un autre attaquant frais et dispo. Un élément qui ne peut être négligé pour le Tricolore. Par ailleurs, ne considérez pas l’ordre des trios, tout le monde mérite de jouer le même temps de jeu.

Il faut aussi noter le retour de Weber et Price éventuellement cette année qui seront également reposés pour commencer les séries. Et on sait ce que ces deux joueurs peuvent apporter en pleine forme. Déjà que l’équipe parvient à gagner sans eux, l’alignement pourrait devenir encore plus compétitif avec ces deux leaders.

Portrait offensif :

Tatar – Danault – Gallagher

Toffoli – Suzuki – Armia

Perry – Kotkaniemi – Anderson

Lehkonen – Evans – Caufield

Extra : Byron, Staal, Frolik 

Article précédent

Cole Caufield marque l'histoire du Canadien

Article suivant

Tom Wilson s'en sort avec une petite amende

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *