CanadiensHockeyLNH

Un passage par le ballotage pour Paul Byron ?

Le Canadien devra faire des choix pour respecter le plafond salarial et Paul Byron pourrait être l’un de ceux-ci d’ici la semaine prochaine. On rappelle que l’équipe se trouve environ 1 M$ au-dessus du plafond.

Alors que toutes les équipes disposeront d’une unité de remplaçants (Taxi Squad) cette saison, on devra composer notre équipe officielle, mais aussi décider quels joueurs seront mis de côté pour faire partie de la formation de départ qui risque d’en compter 21 à Montréal, sur une possibilité de 23. Cependant, les joueurs qui sont admissibles au ballottage devront obligatoirement passer par cette étape, afin d’être sur la Taxi Squad.

Il faut comprendre que Byron est un gros candidat à cette possibilité puisque son salaire de 3,4 M$ (pour 3 ans) pourraient effrayer bien des équipes. Il y aurait donc moins de risque de le perdre qu’un autre joueur du Tricolore, alors que sur l’unité de remplacement, il couterait 2,325 millions $ avec un salaire de l’AHL. Une économie de plus d’un million qui aiderait grandement la cause de l’organisation.

Le problème avec ça, malgré que les blessures s’accumulent pour Byron, c’est qu’il est plus utile à l’équipe sur la glace que sur la galerie de presse. Que ce soit sa vitesse, sa contribution en désavantage numérique ou son expérience, il ferait encore un excellent travail sur un quatrième trio. Bref, avec un excellent camp d’entrainement, Byron pourrait éviter cette situation.

Pendant ce temps, Marc Bergevin évaluera toutes ses options avec son VP aux opérations hockey et aux affaires juridiques John Sedgwick pour prendre les bonnes décisions monétaires. Ce sera toute une gymnastique salariale cette saison pour le Canadien.

Article précédent

RDS ajoute Kim St-Pierre à ses experts

Article suivant

Claude Julien dévoile ses premiers trios

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *