CanadiensHockeyLNH

Une faille dans le jeu des Maple Leafs ?

Maintenant que l’affrontement éliminatoires est confirmé face aux Maple Leafs de Toronto, place à la préparation de la série. On sait déjà quelle est l’équipe favorite dans cet affrontement avec 7 victoires en 10 matchs cette saison, mais le Canadien doit tout de même tenter de trouver des failles dans le jeu de leur adversaire.

Au cours de la saison régulière, les Leafs ont dominé dans plusieurs facette du jeu. Toutefois, il y a peut-être une facette que le Tricolore pourrait exploiter dans une longue série de 4 à 7 matchs. On parle ici du jeu physique des séries avec les nombreuses mises en échec qui peut parfois nuire au jeu d’une équipe.

On peut retenir une séquence précise cette saison entre les deux équipes où le défenseur Morgan Rielly a été frappé derrière son filet par Josh Anderson. Cette solide mise en échec avait grandement dérangé l’arrière des Leafs, se relevant en furie contre le joueur du Canadien en allant le pousser dans le coin.

On voyait clairement que le joueur des Maple Leafs n’aime pas se faire frapper et ça pourrait faire douter les défenseurs de Toronto (perdre une petite fraction de seconde) en sachant qu’ils se feront brasser dans le coin. Rielly n’est certainement pas le seul qui n’aime pas se faire frapper. C’est pourquoi le rôle d’un Josh Anderson, Paul Byron ou Alexander Romanov pourrait s’avérer important.

Ce n’est pas garant de succès, mais le Canadien est actuellement l’équipe de la LNH qui donne le plus de mises en échec par 60 minutes cette saison. Il y a une grosse différence entre les deux formations cette année avec 28,04 pour le Tricolore et 17,63 pour Toronto. On parle d’environ 10 coups d’épaule de plus par partie. Ce qui est quand même beaucoup, même si parfois on se sort du jeu avec une mise en échec.

Article précédent

Jake Allen succède à Phillip Danault

Article suivant

Autre départ surprise chez les Rangers

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *