Course

Une lutte ultime entre Hamilton et Verstappen !

Pour la deuxième fois de l’histoire en F1, le titre des pilotes se jouera entre deux pilotes qui sont à égalité avec 369.5 points au championnat au dernier Grand Prix de la saison. La dernière fois que cette situation s’était produite, c’était lors de la saison 1974 entre Emerson Fittipaldi et Clay Regazzoni chez Ferrari. Emerson avait alors gagné son deuxième titre des pilotes avec McLaren.

Le Grand Prix d’Abou Dhabi, 22e épreuve de la saison et dernière cette fin de semaine, sera la trentième fois dans l’histoire depuis le début du championnat de Formule 1 en 1950, où le titre des pilotes se décidera à la dernière épreuve de la saison et la quatrième fois à Abou Dhabi depuis la premier Grand Prix tenu en 2009.

Ces différentes statistiques démontrent l’ampleur de cet ultime Grand Prix ce week-end entre les deux meilleurs pilotes du plateau, dont la rivalité est à son plus haut niveau, suite au dernier Grand Prix de l’Arabie Saoudite, avec les nombreux incidents survenus entre les deux en piste, ainsi que sur l’ensemble de la saison avec les accrochages ayant eu lieu à Silverstone et à Monza notamment. En espérant que le titre ne se décidera pas sur un accrochage entre les deux, comme à Monza, où les deux pilotes n’ont pas pu terminer la course.

Si c’est le cas, Verstappen serait déclaré champion puisqu’il a obtenu une victoire de plus que Hamilton, 9 victoires contre 8. Ce premier bris d’égalité favorise Verstappen. Cependant, les regards de la FIA seront braqués sur le Hollandais afin que la dernière course se déroule en toute légalité. J’ai tellement hâte à dimanche. Un peu comme le 26 octobre 1997, lorsque Jacques Villeneuve et Michael Schumacher se sont disputés le titre à Jerez. Tout simplement inoubliable comme intensité. 

La séance de qualifications sera d’une grande importance pour l’obtention de la pole. Toutefois, en raison des courses ennuyeuses au cours des dernières saisons à Abou Dhabi, les organisateurs ont modifié le circuit du Yas Marina pour faciliter les dépassements, ce qui est une bonne nouvelle en soi, où Hamilton et Verstappen pourront se battre jusqu’à la fin, bien que ce circuit ait favorisé les Mercedes depuis 2014, début de l’ère des moteurs hybrides avec 6 victoires en 7 courses. À ne pas négliger le rôle des coéquipiers, Bottas et Perez, qui pourrait être crucial, avec différentes stratégies dépendamment de leurs positions en piste.

À ne pas en douter, le momentum est du côté d’Hamilton avec trois victoires consécutives. Il a déjà vécu ce type de pression à plusieurs reprises au cours de sa carrière. De plus, Mercedes a remporté cinq des sept derniers Grand Prix. Ils sont plus rapides que Red Bull depuis le Grand Prix de Russie. Verstappen, à 24 ans, en est à une première tentative pour devenir champion. Il sera intéressant de voir comment il va réagir. Toutefois, il a prouvé tout au long de cette saison phénoménale qu’il peut tenir tête à Hamilton. On se rappelle que l’an passé, Verstappen l’avait emporté à Abou Dhabi, alors que Hamilton se remettait de la Covid-19. Toutefois, le contexte est différent à cette dernière épreuve de la saison, où la pression est à son zénith. À ne pas manquer cette ultime épreuve, dimanche à 8 heures, heure du Québec.

Article précédent

Mattias Norlinder se démarque avec le Rocket

Article suivant

Kaiden Guhle fait déjà gagner sa nouvelle équipe

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.